ALUMNI DE L’UNIKIN

LES ANCIENS DE L'UNIVERSITE DE KINSHASA

Les réseaux des anciens étudiants de l'Université de Kinshasa
Parmi les anciens étudiants de l'Université de Kinshasa, il y a ceux qui se maintiennent et qui se renforcent en une communauté dynamique et très engagée dans le pays et à travers le monde entier.

Association des Anciens Etudiants de l’Université Lovanium, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de Kinshasa, de l’Université de Kinshasa et des Amis du Mont Amba, en abrégé ALMA

 SECRETARIAT GENERAL DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

HISTORIQUE, NAISSANCE ET REALISATIONS  DE L’ALMA

  1. HISTORIQUE, NAISSANCE DE L’ALMA

 Ferdinand DEROUAUX : Au cours de ses nombreuses visites en République Démocratique du Congo et particulièrement à Kinshasa, Mgr Luc GILLON, d’heureuse mémoire, Recteur Magnifique et Bâtisseur de l’Université Lovanium aujourd’hui Université de Kinshasa(UNIKIN), n’a cessé de poser des questions teintées d’humour afin de savoir pourquoi il n’existait pas une Association regroupant les Anciens Etudiants de l’Université Lovanium.

Cette situation s’expliquait en partie ,sans doute, par la création de la Jeunesse du Mouvement Populaire de la Révolution(JMPR), mouvement regroupant toutes les organisations de la jeunesse et incorporant tout en son sein, les Scouts, le Xaverie, l’AGEL, l’UGEC, etc Tout était donc dans la JMPR,  branche du Parti National, le Mouvement Populaire de la Révolution (MPR), Parti-Etat.

Après la libéralisation des Partis politiques et des différentes organisations, afin de répondre à cette question maintes fois répétée par le Recteur Magnifique, quelques Anciens de l’Université Lovanium ont décidé, après mure réflexion, de créer une Association qui regrouperait les Anciens Etudiants de l’Université Lovanium, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de Kinshasa, de l’Université de Kinshasa et tous ceux qui ont œuvré au Mont Amba, appelés, les Amis de Lovanium et du Mont Amba, en abrégé ALMA. asbl.

Il n’était pas facile de regrouper les Anciens de Lovanium, parce que le cordon ombilical était malheureusement coupé entre les Anciens étudiants et leur Mère Université.

Ces Anciens étaient préoccupés par d’autres problèmes plus importants pour eux que de se pencher sur la création d’une Association des Anciens Etudiants.

En créant cette Association dénommée ALMA, les membres fondateurs[1] étaient mus par un double objectif à savoir : d’une partsauvegarder le patrimoine intellectuel, scientifique, culturel et moral dont ils ont bénéficié à l’Université et d’autre part perpétuer un cadre de réflexion sur la tradition et les valeurs universitaires acquises au cours de leur formation.

Ces anciens étudiants de Lovanium qui s’étaient réunis en Assemblée Générale à la Salle du Zoo, devaient faire une déclaration d’existence de cette nouvelle Association auprès des autorités compétentes.

A la suite de la déclaration d’existence faite le 17 mai 1991 et introduite par Monsieur Henri TAKIZAL LUYAN muis MBINGIN, Président de l’Association,  Monsieur BATULI, Directeur urbain de l’époque, par sa lettre CJ/ 05/ n° 2115/ DUC/ 1991 du 10 juillet 1991, au nom du Gouverneur de la Ville de Kinshasa, donnait acte du dépôt de la déclaration d’existence de l’ALMA dont le siège social était situé au n°16 de l’avenue BASOKO dans la Zone  ( Commune) de la GOMBE.

Plusieurs rencontres ont eu lieu pour examiner les problèmes de la nouvelle Association. C’est le cas de l’Assemblée Générale Extraordinaire Constitutive du 27 juillet 1991 qui réunit trente-deux personnes en la salle de Théâtre du Zoo ainsi que celle du 14 septembre de la même année, dite Assemblée Générale Constitutive du 14 septembre 1991, tenue au siège du CEPETEDE.

La tenue de cette dernière rencontre qui a abordé la présentation et l’examen des Statuts de l’Association, la définition de son concept et sa dénomination  est considérée comme la date officielle ,14 septembre 1991, de la création de l’ALMA.

Cette rencontre a rappelé les objectifs majeurs de l’Association consistant à contribuer à redorer le blason terni de l’Université, à instituer un cadre idéal de réflexion et restaurer les valeurs spirituelles, morales, scientifiques et universitaires. Les objectifs initiaux ont évolué et ont été modifiés tels que repris dans l’article 3 des Statuts.

Signalons que le coût de la location de deux salles qui s’élevait à 4.765.000Z (Zaïres quatre millions sept cent soixante-cinq mille) était pris en charge  totalement par moi-même.

En outre, il faut relever que quelques Anciens faisaient une très forte mobilisation des membres, mais le jour de la réunion très peu répondaient à ce rendez-vous. Ce mal qui a commencé depuis cette période persiste jusqu’à ce jour mais ceci ne doit pas décourager les dirigeants actuels de l’ALMA qui sont confrontés au même phénomène. Au contraire, ils doivent s’armer de courage et de persévérance pour réussir leur mandat.

Il y a eu plusieurs rencontres sous l’appellation d’Assemblée Générale qui se sont succédé par la suite pour réfléchir sur l’ALMA qui venait de naitre et les moyens de la maintenir en vie.

  1. LES GRANDES REALISATIONS DE l’ALMA 

Depuis son existence jusqu’à ce jour de nombreuses actions ont été réalisées. Ayant pris une part active à la réalisation de toutes ces actions, je me permets d’en épingler quelques-unes jugées importantes :

  1. Protocole d’accord relatif à la gestion de l’opération de remise

des diplômes

Depuis plus de quarante ans, avec l’avènement de l’UNAZA, l’Université n’a plus délivré directement, après la proclamation des résultats aux étudiants finalistes, leurs  diplômes de fin d’études.

L’ALMA, pour remédier à cette situation, avait signé un protocole d’accord avec l’Université pour débloquer cette situation et permettre aux Anciens Etudiants d’entrer en possession de leurs diplômes, bloqués sans raison au Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Ce projet n’a pas abouti parce qu’il était considéré comme une mine d’or par les autorités académiques de l’époque qui, voulant le gérer avec l’ALMA, se sont ravisées pour le récupérer à leur seul profit par la suite. Et l’opération a malheureusement échoué parce que c’était l’ALMA qui devait préfinancer cette opération et connaissait tous les paramètres nécessaires pour ce faire.

Plus tard, quand le Professeur MPEYE NYANGO sera nommé Recteur de l’Université de Kinshasa en juin 2000, il relancera ce dossier et Monsieur Nestor NTA nommé chargé des missions près le cabinet du Recteur, ramènera à l’Université, en date du 28 novembre 2000, un lot de 1.650 diplômes individuels de l’Université Lovanium, signés et entérinés par le Ministre de tutelle.

Le Recteur MPEYE étant parti de l’Université, la remise des diplômes n’a plus eu lieu. Ils sont en train de moisir dans les tiroirs de l’Université. Quel dommage ! Tant de mal pour aucun résultat.

  1. Organisation du 9 au 13 juin 1995 du 40eme anniversaire

 L’organisation de cette manifestation, considérée comme l’une des plus grandes réalisations de l’Association, fut un grand succès pour l’ALMA et lui a permis d’atteindre sûrement son apogée. Elle fut réalisée par la volonté, la détermination et la contribution de ses membres ainsi que grâce à la participation des hommes de bonne volonté, tel que Monsieur MUNGUL DIAKA, Gouverneur de la ville de Kinshasa, affectueusement appelé YA MUNGUL, qui ont posé des gestes de générosité à l’endroit de l’Association.

Le succès récolté par le 40ème  anniversaire est consécutif à l’organisation des réunions préparatoires et à une bonne conception du programme des manifestations. J’y ai été pour beaucoup par mon expertise dans la gestion rigoureuse des fonds récoltés et par les conseils prodigués à l’Association pour la réussite de cette manifestation.

Le 40eme anniversaire fut rehaussé de la présence des grandes personnalités tels que Me KAMANDA wa KAMANDA, KIAKWAMA kia KIZIKI, KISIMBA NGOY et des Ministres honoraires, tels que MULUMBA LUKOJI, Justin-Marie BOMBOKO, MUNGUL DIAKA, SEKIMONYO, des Excellences Messieurs les Ambassadeurs du Royaume de Belgique et de l’Ordre Souverain de Malte, de Messeigneurs Tharcisse TSHIBANGU, de Luc GILLON, de Dr Pr EECKELS et du Bâtonnier National MBU ne LETANG et tant d’autres.

Le 9 juin 1995, la manifestation, un diner de gala a commencé dans la soirée, avec  une conférence inaugurale à l’Hôtel Memling, animée par Monsieur TAKIZAL LUYAN muis MBINGIN, Président de l’ALMA. Cette soirée a été totalement prise en charge par Monsieur MUNGUL DIAKA, alors Gouverneur de la Ville de Kinshasa.

 Le 10 juin 1995, une messe solennelle d’action de grâce fut concélébrée en l’église Notre Dame de la Sagesse (NODASA) sur le Campus Universitaire, par Messeigneurs T.THIBANGU et Luc GILLON,

Monseigneur M. PLEVOETS, prélat d’honneur de Sa Sainteté le Pape, alors Monsieur le Chanoine, Curé de ladite paroisse, focalisa son homélie sur le thème : Evangile de Matthieu, chapitre 25, 31-48 :

« J’avais faim et vous m’avez donné à manger »

« J’avais soif et vous m’avez donné à boire »

C’est pendant cette homélie qu’il fustigea le comportement négatif des professeurs, des Anciens Etudiants et des autorités du pays à l’égard de l’Université et des étudiants. Ce fut une véritable interpellation à leur endroit, malheureusement restée sans suite.

Après la célébration eucharistique, en procession, les invités se sont dirigés,  pour une séance académique, vers la salle des Promotions de l’Université, aujourd’hui Salle des Promotions Mgr Luc GILLON.

Au cours de cette séance académique, le mot de bienvenue et des messages de félicitation et d’encouragement ont été adressés à l’endroit de l’ALMA.

Le clou de la manifestation fut la cérémonie de remise des diplômes aux Anciens Etudiants, dont Pierre LEBUGE, premier ingénieur agronome congolais, ont  à titre symbolique, qui fut présidée par Mgr L. GILLON, lui-même.

Le professeur NOKI VESITULUTA, Doyen de la Faculté des Sciences, après avoir félicité et remercié les organisateurs du 40emeanniversaire,  a procédé à la proclamation des résultats des examens de la deuxième licence en sciences chimiques et de la deuxième licence en sciences physiques de l’année académique 1993-1994.

Monsieur Henri TAKIZAL, Président de l’ALMA, dans son discours, expliqua le bien-fondé de l’ALMA et l’importance du 40eme anniversaire.

Les diplômes de Doctor Honoris Causa de l’Université de Kinshasa furent décernés à huit éminents Professeurs belges dont Pr Dr EECKELS, seul lauréat qui a fait le déplacement de Kinshasa et qui a été présent à cette cérémonie.

Les 11 juins 1995, une journée « Portes Ouvertes » fut organisée à l’Université de Kinshasa.

Le 13 juin 1995 eut lieu une Conférence animée par Mgr L GILLON sur le thème : « l’Atome et l’Homme » un ouvrage hautement scientifique, clou de cette manifestation dans la salle de la REGIDESO.

Cette conférence a marqué la fin des manifestations du 40eme  anniversaire, tel que l’a exprimé Monsieur Henri TAKIZAL, Président de l’ALMA,  dans son mot de clôture.[2]

Par la suite, après ce grand événement, le Comité de l’ALMA a continué à se réunir régulièrement, le premier vendredi du mois, au Cercle ONATRA Délices, en plein centre-ville pour examiner l’état de l’Association.

Au cours de ces différentes rencontres, l’occasion était donnée à quelques membres de présenter un bref exposé sur un sujet intéressant les membres de l’Association.

C’est dans ce cadre qu’en date du 1er novembre 1995, j’ai animé un exposé sur le « Voyage par route de Kinshasa à DIBAYA-LUBWE, Bandundu en passant par Kenge, Masi-Manimba, KiKwit, Idiofa, descriptions et commentaires ».

  1. Rétrocession de l’Université de Kinshasa.

 Le Comité de l’ALMA a entrepris plusieurs démarches pour obtenir la rétrocession des Universités zaïrianisées en 1971,à leurs anciens gestionnaires et pères fondateurs.

Le 10 Octobre 1996 c’est le point de départ des démarches pour la rétrocession de l’Université de Kinshasa.

En effet , par sa lettre ALMA/SA/NMK/012/96 du 10 octobre 1996 adressée à Son Excellence Monseigneur le Président de la Conférence Episcopale Nationale du Zaïre, Monsieur Henri TAKIZAL alors Président de l’ALMA, après avoir salué le processus de l’accord du Gouvernement de transition de rétrocéder la gestion de l’Université de Kinshasa à l’Eglise Catholique, déclarait que l’ALMA était prête à lui apporter sa contribution, si modeste fut-elle, et souhaitait que la Conférence Episcopale l’intègre comme partie prenante dans les négociations préalables à cette rétrocession.

  1. Le 5 juin 1998, décès de Monseigneur Luc GILLON, Recteur Magnifique

Les membres de l’ALMA qui regrettaient le décès de ce grand baobab, bâtisseur de l’Université Lovanium, participèrent nombreux à la messe de suffrage dite en la mémoire de cet illustre disparu, en l’église Notre Dame de la Sagesse.

Se référant au vœu du défunt d’être enterré dans l’église Notre Dame de la Sagesse (NODASA), le Comité de l’ALMA entreprit des démarches pour le rapatriement de son corps. Mais compte tenu de la situation politique générale du pays à cette époque, le rapatriement du corps de Mgr L. GILLON à Kinshasa fut jugé inopportun. Ainsi le vœu du Recteur Magnifique n’a malheureusement pu  être réalisé.

  1. Prix ALMA, fin année académique 1998-1999.

Pour marquer la présence de l’ALMA à l’Université de Kinshasa et encourager les jeunes à l’excellence, le Comité de l’ALMA organisa ‘’un prix ALMA’’ constitué de trois enveloppes de deux cents dollars chacune. Monsieur SIMBI, alors 2eme Vice-président accompagné de moi-même, Trésorier de l’Association, remit ces prix aux trois meilleurs finalistes lauréats, lors de la cérémonie de clôture de l’année académique 1998-1999, organisée dans l’Amphithéâtre Léon de Saint Moulin, à l’Université de Kinshasa.

  1. Le 16 septembres 2000, rencontre du Recteur de l’UNIKIN avec la délégation de l’ALMA.

Trois mois après sa nomination à la tête de l’Université de Kinshasa, le Pr Nestor MPEYE NYANGO invita les membres de l’ALMA à faire un état des lieux de l’Alma Mater. Une délégation d’une trentaine des membres se rendit à l’Université pour voir de visu les réalités auxquelles l’Université était confrontée.

C’est ainsi que lors du cocktail offert à la fin de la visite à l’Ecole de la Santé Publique, le Dr Joseph KABEMBA qui conduisait la délégation de l’ALMA, relança avec force son appel à tous les Anciens à s’unir à l’action de l’ALMA, premier vrai partenaire de l’Université afin  de répondre  à l’appel de l’Alma Mater.  Sans succès à ce jour

  1. Le 22 décembre 2000 : le décès de Monsieur Henri TAKIZAL Président de l’ALMA.

Les membres de l’ALMA ont encaissé un coup dur avec le décès du Président Henri TAKIZAL un des pères fondateurs de cette Association qui perdit ainsi un pilier important, dévoué totalement à la cause de l’ALMA. Son corps fut rapatrié  de Bruxelles, cinq jours après, son décès et les funérailles se sont déroulées dans un climat de respect et de recueillement absolus.

Dr Joseph KABEMBA président de l’ALMA prononça un mot très émouvant devant la dépouille mortelle de l’illustre disparu[3]. L’ALMA fut présente à toutes les étapes des funérailles jusqu’à l’inhumation du défunt au cimetière de la Gombe, le 29 décembre de cette même année.

8 Le 8 juin 2007, rencontre avec Monsieur l’Abbé SANTEDI, S.G.

   CENCO.

Dans le souci d’être mieux informée sur l’état d’avancement du processus de la rétrocession des universités nationalisées en 1971, une délégation de l’ALMA conduite par le Pr Dr Joseph KABEMBA, président de l’ALMA, a rendu visite à Monsieur l’Abbé SANTEDI Leonard, alors Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

A l’issue de cette rencontre, et réconfortée dans ses convictions, l’ALMA a pris la décision de saisir les autorités supérieures du pays au sujet de la restitution aux pères fondateurs de  la gestion des universités nationalisées en 1971.

Le 20 Aout 2007, informé que la plus Haute Autorité du pays avait auparavant émis un avis favorable à la démarche de la CENCO qu’accompagnait le Cardinal ZENON en séjour à Kinshasa, le Comité de l’ALMA s’adressa au Chef de l’Etat par sa lettre ALMA/P/JK/004/NMK/07 du 20 août pour lui demander la restitution des universités nationalisées en 1971 à leurs Pères Fondateurs, c.à.d. Lovanium et Kisangani.

En date du 17 novembre 2007, le Comité de l’ALMA saisit le Ministre d’Etat en charge de l’Enseignement Supérieur et Universitaire pour lui demander d’obtenir du Conseil des Ministres, la restitution sans retard de deux Universités congolaises nationalisées, à leurs Pères-Fondateurs.

Une semaine plus tard, soit le 23 novembre de cette même année, le Comité de l’ALMA contacta Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Antoine GIZENGA pour demander la restitution de deux Universités confisquées et nationalisées par la deuxième République à leurs anciens gestionnaires, car le rôle de l’Etat n’est pas de gérer l’Enseignement Supérieur ou les Universités mais de donner des orientations et de contrôler ces Universités.

Je signale que toutes ces correspondances sont restées lettres mortes jusqu’à ce jour. Aujourd’hui l’on constate le résultat catastrophique des institutions universitaires nationalisées dans notre pays.

Le résultat est là, les Universités sont en déliquescence totale parce que l’Etat ne met pas les moyens nécessaires à leurs dispositions pour participer activement à leur développement.

Après mûre réflexion et compte tenu de l’expérience vécue ailleurs, je livre quelques pistes de solutions qui pourraient relever le niveau de formation de l’Université et la relancer dans sa mission fondamentale.

Pour mettre fin à cette déliquescence, je pense qu’il appartient à l’Université de s’organiser autrement pour revoir le taux de minerval des étudiants qui sera déterminé en fonction de l’ensemble des frais de gestion y compris le salaire des professeurs, des scientifiques et du personnel administratif. L’ensemble des frais de gestion  seront  divisés  par le nombre d’étudiants  pour déterminer le montant du minerval et ainsi équilibrer les comptes de l’Université.

En outre, je propose qu’il convienne également de créer un fonds de solidarité, par exemple USD 50 par an et par étudiant à payer en même temps que le minerval. Ces fonds seront gérés conjointement par l’Université et l’ALMA. Ils serviraient à des travaux de construction, à l’entretien des bâtiments et à la mise à niveau, tels que l’équipement des laboratoires et la documentation des bibliothèques de l’Université etc.

Dans le cadre de l’ALMA, l’on peut concevoir le projet de récupération des bourses d’études pour tous ceux qui en ont bénéficié, conformément aux engagements souscrits. Pour la réalisation de ce projet, des garde-fous seront étudiés et mis en place pour que cette récupération se fasse avec bonheur.

Ces fonds une fois récoltés, serviront également à la construction et autres besoins pour la bonne marche de l’Université. L’ALMA qui en est l’organe initiateur, devra avoir un droit de regard sur l‘exécution  de ce projet.

  1. Organisation du 50ème anniversaire de l’Université Lovanium par l’ALMA

Voulant réitérer l’exploit du 40eme anniversaire, le Comité de l’ALMA s’est réuni régulièrement afin de préparer cet événement.

Le Président de l’ALMA, Pr Dr Joseph KABEMBA fit une déclaration solennelle le 1er mars 2003 invitant tous les membres à se joindre à l’action de l’ALMA pour réussir cette grande échéance.

Comme l’ALMA ne pouvait organiser seule cette manifestation sans l’Université jubilaire, le Comité approcha le Comité de Gestion de l’UNIKIN pour collaborer afin de garantir la réussite de cet événement.

Le Recteur NDELO qui salua cette heureuse initiative réclama la paternité de son organisation car pour lui c’est l’honneur de l’Université qui est engagé et non celui de l’ALMA. L’Association le lui concéda et s’inclina devant cette exigence.

Quand le Conseil d’Administration des Universités du Congo en fut informé, Monseigneur T. TSHIBANGU exigea la présidence de cette organisation car ce jubilé ne doit pas être seulement l’apanage de l’Université de Kinshasa mais doit impliquer aussi les Universités de Kisangani et de Lubumbashi. Une fois de plus, l’ALMA s’inclina.

Le Ministère de tutelle saisi de ce même projet, récupéra cette initiative pour en faire une fête nationale concernant tous les Etablissements d’Enseignement Supérieur et Universitaire du Congo. L’ALMA abdiqua, et en fin de compte, rien n’a été fait. Quelle tristesse. !

Le 50eme anniversaire de l’Université fut un fiasco parce que l’ALMA, la première intéressée et initiatrice de ce projet a été mise à l’écart et marginalisée. Ainsi pour pleurer avec le Dr KABEMBA, nous dirons :

« Oh ! Pauvre université, la fête de tes cinquante ans est pâle. Mais ne pleure pas trop, essuie les larmes en te souvenant de ton quarantième anniversaire qui a été fêté avec faste par ceux que tu as engendrés »

  1. Don de peinture intérieure de l’Eglise NODASA.

Le Comité de l’ALMA, sur ma proposition , a souhaité repeindre l’église Notre Dame de la Sagesse, et a lancé l’opération de récolte des fonds, ce qui lui a permis de réunir un montant de USD 2.440 (deux mille quatre cent quarante dollars), suffisant pour acheter un premier lot de 54 tonnelets de peinture.

Les cérémonies de remise de peinture à Monsieur l’Abbé Matthieu MUSUA, Curé de la paroisse, ont eu lieu, le 21 avril 2007, puis  le 14 novembre[4] sous le parvis de l’Eglise NODASA en présence de Mgr M. PLEVOETS, de ses vicaires et des membres du Conseil paroissial.

Elles ont été couvertes par un journaliste de la RTNC, Pontien TSISUNGU, témoin de ces gestes de générosité qui ont coïncidé avec l’année jubilaire, cinquante ans d’existence de cette paroisse.

  1. Le 6 mai 2007, du Jubilé d’or de la paroisse Notre Dame de la Sagesse.

Grâce à la peinture offerte le 21 avril 2007, l’église s’est faite toute belle  avec  une peau neuve. Le dimanche 6 mai 2007, a été le jour de la clôture de l’année jubilaire de la paroisse universitaire Notre Dame de la Sagesse(NODASA).

L’ALMA a participé, à 9heures, à la célébration eucharistique solennelle présidée par Son Excellence le Nonce Apostolique Monseigneur GIOVANI D’ANIELA.

Les membres de l’ALMA présents à cette rencontre furent à l’honneur et le Curé de la paroisse qui fut aussi l’aumônier de l’ALMA leur jeta des fleurs pour ce geste de générosité. Il leur proposa d’abriter sur le Campus deux cérémonies des Anciens Etudiants par an, en Novembre et en Mai de chaque année. Chaque rencontre sera suivie d’une agape que la paroisse offrira à ses convives Cette proposition fut aussitôt acceptée par le Comité de l’ALMA.

Après la messe, la paroisse était en fête pour le jubilé d’or et toutes les Communautés Ecclésiales Vivantes de Base, (CEVB) de la paroisse NODASA se déployèrent pour célébrer cet évènement dans les jardins de la Cure.

Au cours du diner offert par la paroisse, et des réjouissances organisées dans le jardin paroissial, Mgr KISONGA, un des concélébrants du jour, était partie prenante à cette ambiance de fête.

Après avoir exhibé pour la première fois la danse académique sous le rythme emballant de l’orchestre religieux loué pour cette circonstance.

Il est venu féliciter le couple DEROUAUX pour l’anniversaire de Monsieur DEROUAUX en présence de tous les invités qui se sont joints au prélat pour le congratuler, à coté de Jeanine, son épouse.

Toujours dans cette ambiance de joie et de fête, le prélat a emballé  toutes les mamans légionnaires qui venaient le saluer et l’entourer. Ils ont chanté des cantiques pour la Vierge Marie.

Ensuite un groupe s’est formé autour de lui et il a pris le devant d’une grande procession constituée des légionnaires, rejoints par des jeunes gens et des paroissiens, en pèlerinage à la grotte.

Là, devant la Mère de Jésus, sous la musique emballante de l’orchestre, il a exhibé son talent de grand animateur pastoral par des chants en l’honneur de la Sainte Vierge Marie.

Après avoir rendu hommage à la Mère de Dieu, il a ramené le cortège au lieu  de la fête où les pèlerins, tous contents et joyeux, ont regagné leurs CEVB respectives qui avaient préparé des repas abondants à partager en convivialité entre paroissiens.

La fête s’est prolongée tard dans l’après-midi à la grande satisfaction des paroissiens et des invités qui ont gardé un souvenir inoubliable de cet anniversaire de jubilé d’or de NODASA.

  1. Présentation du second lot de peinture pour l’extérieur de l’église NODADA.

 En l’absence du Président de l’ALMA empêché, je conduisis la délégation de l’ALMA à la paroisse universitaire et présentai au Curé, le 14 novembre 2007, un second lot de 100 tonnelets de peinture latex, coloris pierre de France, afin de permettre à la paroisse de repeindre l’extérieur de l’église NODASA.

  1. Le 25 novembre 2007, institution de la journée des Anciens Etudiants de l’Université.

Profitant de l’invitation du 6 mai 2007 du Curé de la paroisse universitaire NODASA d’abriter deux rencontres de l’ALMA au Campus, le Comité de l’ALMA qui avait salué cette initiative, instaura, sous la direction de son Président, Dr Joseph KABEMBA la journée des Anciens Etudiants de l’Université.

Dorénavant le dernier dimanche du mois de Novembre de chaque année, coïncidant  généralement avec la fête du Christ Roi de l’Univers, est déclaré Journée des Anciens Etudiants de l’Université et sera consacré à leur rencontre afin de leur donner l’occasion de revoir l’Université en communion avec les corps académique, scientifique et administratif et les différentes générations qui ont défilé sur cette colline inspirée depuis 1954.

Lors de la première journée, le 25 novembre 2007, le Professeur Bernard LUTUTALA MUMPASI, Recteur de l’Université, après avoir fait l’état des lieux de l’Université qui est confrontée à de multiples problèmes, sensibilisa les cœurs des membres de l’Association à la cause de leur Alma Mater

Très ému par le tableau dramatique peint par le Recteur, le Dr KABEMBA, président de l’ALMA,  invita tous les membres de l’ALMA à prendre part activement aux activités de l’Association afin d’aider l’Université.

A l’issue de cette rencontre, un cocktail fut servi aux participants. L’ALMA prit en charge les frais de la boisson s’élevant à 91.000FC, remit USD 20 à la chorale Mgr GILLON qui a animé cette messe et USD 100 au journaliste qui est venu couvrir cette manifestation. La paroisse prit en charge les frais des amuse-gueules offerts aux participants.

Dorénavant, le Comité de l’ALMA veille au respect de cette tradition qui vient de totaliser dix ans d’existence, lors de la rencontre de cette année, organisée dans la salle des Promotions Mgr L.GILLON, le 17 décembre 2017.

  1. Buste de Mgr L.GILLON, Bâtisseur de l’Université

 Sur mon initiative, en ma qualité d’un des pères fondateurs de l’ALMA et figure emblématique de cette Association avec l’aval du Conseil d’Administration, l’ALMA a lancé un appel des fonds depuis le mois d’avril 2016 de l’ordre d’USD 10.000 (dix mille dollars américains)

pour la réalisation d’un monument en bronze buste de Mgr L.GILLON de 1,5m d’hauteur, à placer sur un socle de 1m à l’Université de Kinshasa, Université construite par Mgr Luc GILLON et son équipe.

Avant ce grand projet, j’avais fait fabriquer un buste en miniature de 45 cm d’hauteur d’un cout de USD 450 et qui a été remis, le 4 décembre 2016, au Recteur de l’Université de Kinshasa.

Par ce geste, de haute signification, tous les Anciens Etudiants, ont tenu  à rendre un hommage particulier à Mgr Luc GILLON pour la réalisation de cette œuvre grandiose qu’est l’Université de Kinshasa,léguée à la jeunesse intellectuelle congolaise, outil indispensable au développement du pays.

La liste des contributeurs n’est pas encore clôturée. Seuls les noms de ceux qui auront participé au financement de ce monument seront gravés sur une plaque commémorative en bronze qui sera placée sur le monument, pour la postérité.

L’emplacement a été accordé par le Comité de Gestion de l’Université, l’espace vert situé en face du Bâtiment Administratif. L’architecte est déjà passé sur le terrain et a défini l’espace à occuper.

L’ALMA a attendu les contributeurs retardataires  jusqu’au mois de Mai 2018 pour clôturer la liste des donateurs. Le monument a  été inauguré le 18 juin 2018,[5] de concert avec l’Ambassade de Belgique en RDC, date coïncidant avec l’anniversaire de la mort de Mgr Luc GILLON, d’heureuse mémoire, fondateur de l’Enseignement Universitaire au Congo.

Pour moi, l’édification de ce monument dont je suis l’initiateur, en signe de reconnaissance à l’égard de ce grand bienfaiteur, constitue une des  grandes  réalisations inoubliables que l’ALMA va léguer à l’Université  et à la jeunesse pour la postérité.

Après la réalisation du buste de Mgr Luc GILLON,  je pense déjà à une autre réalisation, la construction d’un auditoire en gradin de 800 places, si Dieu me prête vie. Le plan est déjà conçu et l’emplacement défini,  sur la pente  existant entre la piscine et les homes ou à côté de l’ancien restaurant central, Le coût estimatif  de cet auditoire est  de plus ou moins USD 900.000, 00.

[1] 1. BAZA LUEMBA,  2. BAYONA BA MEYA,  3. DEROUAUX Ferdinand, 4.DIOMI MAWESA, 5.GAMBEMBO FUMU WA UTADI, 6.KABEMBA Joseph,  7. KAZADI NDUBA  Jacques,  8.LEBUGUE Pierre,  9.LENOIR Pierre, 10 MABIKA KALNDA,  11. MALU wa KALENDA, 12.MPASE NSELENGE MPETI,  13. NDONGALA TADI LEWA,  14. NGOY MAKOBO Jacques, 15. RAMAZANI MWENE MALUNGU, 16.TAKIZAL LUYAN muis MBINGIN, 17.WEMBI KAKESE.

II. BREVE BIOGRAPHIE DE Mgr LUC GILLON

Brève biographie de Mgr Luc Gillon

Né le 15 septembre 1920 à Rochefort et

ordonné prêtre  à Malines en 1946, Mgr Luc Gillon entreprend des études de doctorat en sciences physiques (énergie nucléaire) à Louvain 1952, et a poursuivi sa formation à l’Université de Princeton et Berkeley aux USA comme chercheur.

Il est envoyé au Congo belge, en 1954, où il est nommé Recteur  de l’Université Catholique Lovanium de Léopoldville à construire. Sous son Rectorat et à son initiative personnelle il construisit  toute l’Université telle que nous la trouvons aujourd’hui. Le premier réacteur nucléaire en Afrique a été construit en 1959, sur le campus de Lovanium.

Rentré en Belgique en 1972, il est élu Doyen de la Faculté des sciences de l’UCL où il enseigna jusqu’en 1987. Il effectuera un bref séjour au Zaïre comme Administrateur de l’Intendance Générale de l’UNAZA.

Mgr Luc Gillon fut également Gouverneur pour la Belgique auprès de l’Agence internationale de l’Energie Atomique de Vienne, vice-président puis administrateur de Centre nucléaire de Mol. Il publia en 1979 Le nucléaire en question et en 1986 le nucléaire en question après Tchernobyl. Il prépara un dauphin congolais physicien pour lui succéder au CGEA CREN-K, à l’AIEA : le Prof. MALU WA KALENGA Felix qui deviendra l’un de 2 africains ayant siégé à l’Académie pontificale des sciences  dont 1de3  membres obtient le prix Nobel. Chanoine honoraire de la Cathédrale Saint-Rombaut à Malines, Mgr Gillon fut titulaire de plusieurs distinctions honorifiques belges, congolais et étrangères ainsi que docteur honoris causa de plusieurs Universités. Mgr Luc Gillon est décédé le 5 juin 1998 à Bruxelles, à l’âge de 77 ans. Les funérailles ont été célébrées le 10 juin en l’église Saint-François de Louvain-la-Neuve.

Siège social : Av : Télécom n°1-Binza UPN.

Kinshasa-République Démocratique du Congo

APPEL A LA PARTICIPATION

L’acte constitutif de l’ALMA a été signé, le 14 septembre 1991, par les membres fondateurs ci-après :

Mr Pierre LEBUGHE

       Mr MPASE NSELENGE MPETI

       Mr TAKIZALA LUYAN muis MBINGIN Henri

       Mr MABIKA KALANDA

       Prof. MALU WA KALENGA Felix

       Prof. BAZA LUEMBA  Georges

       Prof. BAYONA BA MEYA

       Prof. KAZADI NDUBA Jacques

       Mr DEROUAUX Ferdinand

       Mr NGOY MAKOBO Jacques

       Mr NDONGALA TADI LEWA Etienne

       Mr RAMAZANI MWENE MALUNGU

       Mr KABEMBA Joseph     

       Mr DIOMI MAWESA 

       Mr WEMBI  KAKESE                 

       Mr GAMBEMBO FUMU WA UTADI Daniel

       Mr LENOIR Pierre  

Quelques réalisations de l’ALMA sur le Site Universitaire :

  • L’organisation, du 9-13juin 1995 du 40éme anniversaire de Lovanium

–    La réfection de l’intérieur et de l’extérieur de l’Eglise Notre Dame de la  Sagesse à l’occasion de son jubilé d’Or.

–    La distribution des diplômes à quelques anciens de l’UNIKIN

–     L’octroi  des  Prix de mérite aux meilleurs étudiants de l’Unikin 1999

  • Le projet de fabrication et d’érection d’un buste en bronze en signe  de   reconnaissance et d’ hommage à rendre à Mgr Luc Gillon, bâtisseur et Recteur magnifique de l’Université Catholique Lovanium notre Alma Mater.
  • Erection du Buste en grandeur nature de Mgr Luc Gillon bâtisseur de notre Université

Rappel :

Journée des Anciens: Dernier dimanche du mois de Novembre, le 27 /11/2016

Heure            : 9h00’

Lieu               : UNIKIN (NODASA)

Année 2016        : Spécial jubilé d’argent de l’ALMA

III. CONTACTS

CONTACTS AVEC LES MEMBRES DE L’ALMA

NOM ET POSTNOMS FONCTION TELEPHONE E-MAIL
01 NTA MBOKOY Nestor Secrétaire Général du Conseil d’Administration 099 820 84 67
02 KUSIA Blaise Chargé des Relations Publiques 081 29 45 36

084 300 02 01

Blaisekusia@gmail.com

 

Site web : www.alma-unikin.com

ALMA

Association des Anciens Etudiants de l’Université Lovanium, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de Kinshasa, de l’Université de Kinshasa et des Amis du Mont Amba, en abrégé ALMA, asbl.

 COMPTE RENDU DE LA JOURNNEE DES ANCIENS  DU 9 DECEMBRE 2018

 La journée des Anciens de cette année a eu lieu, le 9 décembre 2018.

Dans le cadre de cette Journée instituée par le Comité de l’ALMA depuis le 25 novembre 2007 et qui a lieu normalement le dernier dimanche du mois de Novembre coïncidant ainsi avec la fête du Christ Roi de l’Univers, tous les Anciens de notre Université sont conviés à se rencontrer sur le site universitaire du Mont-Amba pour la tenue de l’Assemblée Générale Ordinaire de notre Association.

Cette année, cette journée a été décalée de deux semaines pour des raisons conjoncturelles connues de tous, liées à la zone de turbulence qu’a traversée l’Université de Kinshasa (UNIKIN.)

La célébration eucharistique

Comme le veut la tradition, la Journée des Anciens commence  toujours par la célébration eucharistique en l’Eglise Notre Dame de la Sagesse (NODASA) laquelle a commencé à 9h30’ et a pris fin à 11h30.

La bénédiction du Monument de Mgr Luc GILLON

Après la messe, Monsieur l’Abbé Antoine MATEKADI, Curé de la Paroisse a procédé, en présence de Mgr PLEVOETS et des membres de l’ALMA présents, à la bénédiction du Monument de Mgr Luc GILLON, inauguré le 18 juin 2018.

Le prêtre a souligné que ce Monument, qui doit refléter les valeurs qu’incarnait Mgr Luc GILLON, est le symbole du sel et de la lumière sur la vie de l’Université. Dans sa prière, il a demandé que tous ceux qui passent par cette Université soient le sel et la lumière dans la société tout au long de leur vie.

A l’issue de cette cérémonie, une photo souvenir a été prise avec tous les membres de l’ALMA devant le Monument.

L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE.

C’est après la cérémonie de bénédiction du Monument que s’est tenue l’Assemblée Générale Ordinaire de l’ALMA, dans salle des Promotions Mgr Luc Gillon de l’Université de Kinshasa.

L’ordre du jour de cette rencontre comprenait les  quatre points suivants :

  1. L’exhortation de Mgr Plevoets, Prélat d’Honneur de Sa Sainteté le Pape.
  2. Présentation du bilan ALMA 2018, par le Dr Gilbert KABANDA, Directeur Générale du Comité Exécutif de l’ALMA,
  3. Divers
  4. Cocktail.
  1. L’EXHORTATION DE MGR PLEVOETS

Le mot d’exhortation du Prélat a été axé sur deux points.

1.1. Le Prélat a souligné que, de par ses objectifs, l’une  des préoccupations  de l’ALMA, devrait être  la  bonne marche de l’Université de Kinshasa. Il constate  malheureusement que les choses ne marchent pas comme il se doit dans cette Université. Il a stigmatisé notamment la grève des professeurs qui a duré longtemps, hypothéquant ainsi l’avenir des étudiants.

Tout en reconnaissant le bien-fondé de cette grève déclenchée par les professeurs qui souffrent, il a dit qu’il y avait d’autres moyens pour réagir et faire pression sur le Gouvernement au lieu de rester longtemps à la maison pour  soutenir la grève au détriment des étudiants .

Il a souligné que l’Université n’était pas seulement composée des professeurs, mais qu’il y avait aussi les scientifiques, les administratifs, les étudiants, la bibliothèque,  les bâtiments, les équipements etc., bref  tout un ensemble qu’il faut considérer. Que tous les acteurs s’occupent et s’engagent pour l’Université, a-t-il conclu.

1.2. Le Prélat a relevé quelques failles liturgiques constatées lors de la célébration eucharistique de tout à l’heure. La chorale a monopolisé les chants et a chanté seule au lieu de faire chanter l’Assemblée chrétienne pendant la messe. Pourtant, depuis les Cardinaux MALULA, ETSOU d’heureuse mémoire, et aujourd’hui MONSENGO, l’accent a toujours été mis sur le principe de faire chanter l’Assemblée et de la faire participer activement à la messe.

En outre il a insisté sur la participation active des catholiques laïcs  qui ont un grand rôle à  jouer au sein de la Paroisse pour son fonctionnement.

  1. PRESENTATION DU BILAN DE L’ALMA 2018

L’intervention, du Dr KABANDA a été axée sur les quatre points du bilan :

– le site internet de l’ALMA, – le Monument buste de Mgr L Gillon, – le 1er Congrès de l’ALMA et le suivi de ce Congrès. S’en est suivi un débat sur ce bilan.

2.1 Le Site internet de l’ALMA

Lors de son installation, le 17 décembre 2017, le Comité actuel s’était fixé l’objectif de rendre l’ALMA visible par l’internet. Aujourd’hui, c’est chose faite.  L’ALMA dispose d’un site web que l’on peut consulter à tout moment, www.alma-unikin.org . Pour tout contact ou information utile,  il y a lieu de saisir Mr KUSIA Blaise,(+243 81 29 34 536) membre du Comité Exécutif, chargé des Relations  extérieures.

2.2  La Réalisation du  Monument buste de Mgr Luc Gillon.

Cette action a été réalisée, car le Monument a été inauguré le 18 juin 2018 et vient d’être béni il y a quelques instants par le Curé de la Paroisse NODASA. Le financement de ce buste a été 100 % ALMA, qui a mobilisé les Anciens et quelques autorités politiques à cet effet.

Pour le moment, l’ALMA se préoccupe de la finition complète de l’ouvrage  dont le coût total est estimé à 10.000, 00 USD. C’est pourquoi le Dr KABANDA s’est adressé à l’Assemblée pour solliciter son apport et sensibiliser les autres quant à ce.

A cet effet, Monsieur DEROUAUX, membre du Conseil d’Administration de l’ALMA et initiateur de ce projet, s’étant excusé pour raison de santé, Monsieur NTA, Secrétaire Général du Conseil d’Administration a complété le Dr KABANDA pour apporter une précision à l’Assemblée sur le devis de 10.000,00 USD susmentionnés pour le jardin à aménager autour du buste : le devis du jardin a été élaboré et présenté par la Faculté des Sciences Agronomiques de notre Université. Il a ajouté que les carreaux actuels seront remplacés par des carreaux en marbre commandés en Chine et dont le Container est déjà arrivé à Matadi. En outre le monument sera éclairé par quatre lampadaires qui seront régulièrement alimentés par des panneaux solaires qui y seront bientôt placés.

2.3. La tenue du Premier Congrès de l’ALMA.

Parlant de ces assises, le Directeur Général  de l’ALMA a dit que ce fut un défi général car il fallait organiser  le Congrès dans un court délai de six mois après l’avoir annoncé. L’ALMA s’est mobilisée sur le bien-fondé et sur les résultats de ce projet car l’Association ne peut exister simplement pour se rencontrer et prendre un verre. Mais elle doit faire plus, a-t-il enchaîné surtout que plus de 50 % des Anciens, bien qu’éparpillés dans divers secteurs de la vie au pays comme à l’étranger, sont à mesure de  s’organiser en ALUMNI pour apporter une  contribution substantielle à l’Université à l’instar des ALUMNI des Universités d’Harvard, d’Oxford, de Pretoria etc.

Il a poursuivi en rappelant à l’Assemblée qu’ailleurs, on dit que « sans les Anciens l’Université n’existerait pas ». Pourquoi ce constat est-il fait ailleurs et pas chez nous ? a dit le Dr KABANDA. C’est cela, a-t-il poursuivi qui m’a  poussé à « secouer le cocotier ».  Dieu  merci, nos cris ont été exaucés parce que le Congrès a été réalisé à 90% des contributions prévues.

Le Directeur Général a dit que le rapport général du Congrès était rédigé  qu’il s’attelait à l’imprimer sous format A4 de 96 pages contenant des photos illustrant de manière vivante les principaux temps du Congrès..

L’orateur a émis le souhait de voir chacun se procurer ce document contenant surtout les recommandations au nombre de 66 adressées à l’endroit du Gouvernement, de l’Université, des Anciens et des Etudiants.

Le Dr KABANDA pense que cette abondante moisson pourra servir comme matrice ou  grenier pour les réflexions futures, a-t-il conclu.

2.4 Le suivi du Congrès

Le Dr KABANDA a souligné que pour le moment l’ALMA est à la phase du suivi du Congrès,  qui comprend trois volets :

1° Volet de mise en  œuvre des recommandations qui nécessitera  la contribution des Anciens aussitôt que l’impression du rapport sera terminée et les exemplaires distribués.

2° Cette mise en œuvre se fera concomitamment avec les manifestations du jubilé d’or de Mgr Tharcisse TSHIBANGU  en tant que premier Recteur africain d’Université de l’Afrique Sub-Saharienne nommé en juillet 1967. Ce jubilé, qui a débuté depuis le Congrès de l’ALMA, va se clôturer en février 2019 lors de l’anniversaire de l’Université de Kinshasa.

3°. Préparation du prochain Congrès

Le Directeur Général du Comité Exécutif pense déjà au 2è Congrès de l’ALMA  au mois de juin 2019 car il souhaite que l’organisation du Congrès soit annuelle, au moins au cours des cinq premières années .Cette périodicité annuelle permettra  de maintenir haut et continu le flambeau du soutien à l’UNIKIN de manière à l’installer dans la durée au bout du 5è Congrès annuel.

Par contre, a-t-il ajouté, les distances de plus d’une année entre les Congrès aura comme effet majeur le refroidissement prolongé des élans dans la construction d’une vraie famille ALUMNI de l’UNIKIN.

Il a terminé en démontrant que la mobilisation des fonds pour la tenue du Congrès, qui est le principal problème, ne doit pas faire peur car avec un minimum de stratégie à cet effet suffit généralement. Preuve, la stratégie mise en place pour obtenir en deux mois les 76.000 USD de financement du 1er Congrès.

4° L’amendement des Statuts de l’ALMA.

Depuis sa création en 1991, l’Association  n’a jamais revu ses Statuts pour

les adapter aux évolutions sociologiques et numériques de ses membres.   Ils sont donc dépassés et ont un besoin urgent de révision dans certaines dispositions. C’est l’une des recommandations majeures du 1er Congrès.  Le Directeur Général a annoncé la mise en place d’une commission ad hoc.

5° La place de l’ALMA dans la gestion de l’Université de Kinshasa.

Ce point a aussi fait l’objet d’une recommandation des Congressistes. Ils ont émis le vœu qu’à l’instar des autres grandes Universités du monde, l’UNIKIN accueille l’ALMA dans l’une de ses structures gestionnaires pour lui permettre d’être un acteur attitré dans la vie de l’Université et ainsi lui apporter sa contribution de  manière plus intensive, coordonnée et pérenne.

2.5 Le débat

Dans cette partie, les participants ont eu l’occasion de poser quelques questions d’éclaircissement et d’apporter des propositions et des suggestions sur ce qui a été dit.

  1. Concernant le mandat que sollicite l’ALMA, le Pr MALEKANI propose même un mandat ponctuel à défaut d’un mandat permanent. Le Dr KABANDA lui a fait comprendre que le mandat ponctuel a très peu de chance de mobiliser une contribution substantielle et de longue durée là où elle doit être consistante et pérenne. Cet avis a été adopté.
  2. Pour la révision des Statuts, le Pr MWENE BATENDE demande que l’ALMA envoie une copie des Statuts dans les boîtes e-mails des membres surtout du Mouvement des Professeurs Catholiques (MPC). En ce qui concerne le mandat de l’ALMA dans l’UNIKIN, il se réfère à la Loi-cadre. Il propose que le Congrès se tienne tous les deux ans au lieu de chaque année car c’est trop serré et on risque de manquer de matière à débattre.

Le Dr KABANDA a démontré l’intérêt de tenir un congrès annuel les cinq premières années : c’est pour maintenir vifs et intenses les débats sur l’appui permanent de l’ALMA à l’UNIKIN pendant une période de cinq ans et ainsi consolider dans les esprits, la nécessité de cet appui. La périodicité annuelle de Congrès au cours des cinq premières années a été adoptée par l’Assemblée Générale Ordinaire.

  1. Le C.T LOFEMBE BENKENYA Blaise, actuellement Conseiller scientifique au cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire et envoyé par le Ministre à l’Assemblée Générale Ordinaire de l’ALMA, a fourni quelques renseignements précis.

Pour tous les problèmes académiques, il a conseillé l’ALMA de s’adresser au Pr LUBANZA, Conseiller académique du Ministre.

En ce qui concerne le rapport entre l’Université et l’ALMA, la Loi-cadre dans ses chapitres II et III, aborde le Partenariat Educatif.

Dr KABANDA a pris acte et a promis d’approfondir les contacts.

Le même  Conseiller du MINESU a porté à la connaissance de l’Assemblée Générale Ordinaire que le Ministère considère l’ALMA comme une force pour la réforme de l’ESU. L’Assemblée a pris bonne note de cette appréciation positive de l’action de l’ALMA.

  1. Le Pr LUTULA suggère que l’ALMA ait un point focal dans chaque Faculté pour assurer une meilleure coordination et circulation de l’information. Pour la révision des Statuts, il recommande à l’ALMA de s’adresser au Mouvement des Professeurs Catholiques(MPC).

Le Comité Exécutif a pris bonne note de ces suggestions.

  1. Le Professeur Jean LUBUMA, de l’Université de Pretoria en Afrique du Sud a livré son expérience dans cette Université et a demandé le nombre effectif des membres de l’ALMA .Il a parlé de la nécessité de visibilité de l’ALMA dans l’Université dont l’ALMA devrait être une composante importante dans son  fonctionnement. A cet effet, il a donné l’exemple de l’Université de Pretoria où le bureau des ALUMNI fait partie intégrante des organes gestionnaires de l’Université.

Le Directeur Général du Comité Exécutif de l’ALMA a trouvé cette expérience  intéressante et a promis de l’approfondir avec l’ALMA.

  1. Le C.T TANTA M. Claude a félicité et encouragé l’ALMA pour son travail abattu. Il a informé l’Assemblée qu’à la Faculté des Sciences, au Département de Math-info, ils ont constitué les ALUMNI appelés AMI (ALUMNI MATH-INFO)-UNIKIN et ont un club de diplômés qui cherchent à se réapproprier les valeurs morales de l’Université. Ils sont en outre disposés à élaborer le répertoire des diplômés.  En guise de réponse, Dr KABANDA  l’a remercié et a promis sa collaboration au nom de l’ALMA.
  1. Le Professeur Michel KIKA, ancien Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et ancien Recteur de l’UNIKIN, a partagé son expérience sur la gestion de l’Université. Pour lui, si la grève a duré c’est parce que l’esprit de la lettre de la Loi-cadre n’a pas été respecté notamment en ce qui concerne le Recteur, qui doit être élu par ses paires. Membre du Conseil Economique et Social, il peut examiner le problème du pays.

Il suggère à l’ALMA de faire un effort auprès de l’homme politique et de prendre le taureau par ses cornes. Dès qu’il y a un membre de l’ALMA nominé, au Gouvernement, au Parlement, à la tête des entreprises etc,  l’ALMA doit aller non pas seulement le féliciter mais aussi aller lui présenter le cahier de charges de l’Université.

L’ALMA a pris acte de toutes ces suggestions de stratégies à utiliser. Elle s’emploiera à les mettre en pratique dans les jours à venir.

3 DIVERS

 3.1 Monseigneur PLEVOETS a suggéré la création  de la ‘’Revue de l’ALMA’’. Tout en étant d’accord en principe sur le projet, le Comité Exécutif de l’ALMA exprime sa crainte de voir beaucoup d’exemplaires, une fois  produits rester invendus car les membres ne se donneront pas la peine de les acheter même au prix de 5 USD, car les cadres lisent très peu en RDC

3.2 Me Leonard MUEPU, vice-président du Conseil d’Administration de l’ALMA a informé l’Assemblée que le Conseil procède au renouvellement  de son équipe. Monsieur NTA, Secrétaire Général du Conseil est chargé d’enregistrer les candidatures des personnes intéressées.

C’est sur une note d’espoir et d’encouragement que la séance de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’ALMA, ouverte à 12 heures, a été levée à 14 heures.

  1. COCKTAIL

Un rafraîchissement a été offert aux participants à la sortie de la salle.

Fait à Kinshasa, le 9 décembre 2018

Le Rapporteur,

          NTA  MBOKOY

         Le Secrétaire Général du Conseil d’Administration de l’ALMA.

I. CONGRES

1ER CONGRES DE L’ALMA

THEME : CONTRIBUTION DE L’ALMA A LA RENAISSANCE DE L’UNIKIN

SOUS-THEMES :

  • Enseignement et recherche scientifique à l’université de Kinshasa
  • L’université dans la nation
  • L’UNIKIN et son rayonnement dans le monde
  • Financement de l’Université

L’ALMA et la Renaissance de l’UNIKIN

AVANT-PROPOS

Le premier congrès de l’Association des Anciens Etudiants de l’Université de Lovanium-UNAZA/Campus de Kinshasa-UNIKIN et des Amis du Mont Amba, ALMA en sigle, a effectivement eu lieu du 19 au 22 juin 2018 dans la salle des spectacles du Palais du Peuple à Kinshasa.

Le thème choisi – Contribution de l’ALMA à la renaissance de l’Université de Kinshasa – a attiré progressivement de jour en jour le public concerné, c’est-à-dire les membres de l’ALMA tels que définis par les statuts de l’Association. Leur participation durant les quatre jours du Congrès a atteint le nombre cumulé de 452.

En attendant la publication des Actes du Congrès et tenant compte de l’impérieuse nécessité d’entamer, dès sa clôture, l’exécution des recommandations formulées à l’égard de l’Etat Congolais, de tous les anciens de l’UNIKIN, des autorités de l’Université, de son personnel académique, scientifique et administratif et même des étudiants de l’UNIKIN, nous avons cru utile de publier rapidement le rapport général.

Dans son ordonnancement le rapport général est articulé suivant le programme du Congrès. La plupart des communications ont été assorties de recommandations et/ou résolutions. Celles-ci ont été reprises et regroupées par sous-thèmes à la fin du rapport général. Les sous-thèmes ont fait l’objet de travaux en ateliers.

L’ALMA se félicite de l’intérêt concret et manifeste porté à ce forum par tous les acteurs intervenant dans la vie de l’UNIKIN, du Chef de l’Etat à l’étudiant en passant par le Gouvernement de la République et les autorités académiques. Le présent rapport, avec recommandations mises en relief, vise à offrir à cette auguste communauté d’intérêts une première balise de la piste à entamer pour le grand chantier de la « Renaissance de l’UNIKIN »

Un comité de l’ALMA pour le suivi des recommandations est  à pied d’œuvre et fera son rapport au 2e Congrès prévu pour juin 2019.

Il y a lieu de rappeler  que le Premier Congrès de l’ALMA s’est tenu à l’occasion de la célébration du Jubilé d’or du premier Recteur africain d’Université d’Afrique subsaharienne, Mgr TharcisseTshibanguTshishiku. Cette célébration a été précédée, la veille, par l’inauguration du monument de Mgr Luc Gillon, premier Recteur magnifique et bâtisseur de l’Université Lovanium.

LES DISCOURS DE CIRCONSTANCE

Après l’exécution de l’hymne national et de celui de l’Université de Kinshasa par la Chorale Mgr Luc Gillon de la Paroisse Notre Dame de la Sagesse, quatre discours de circonstance ont été prononcés successivement par quatre orateurs, notamment : le Président de l’Assemblée Nationale, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), le Directeur Général de l’ALMA et le Président du Conseil d’Administration des Universités (CAU).

  1. Mot d’accueil par le Président de l’Assemblée Nationale

Dans son mot de bienvenue au Palais du Peuple, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Aubin Minaku, a tenu d’abord à remercier vivement l’assistance, les congressistesetles organisateurs du Premier Congrès de l’ALMA. Il a par la suite souligné la symbolique du choix porté sur le Palais du Peuple dans sa casquette de‘‘siège de la jeune démocratie’’, où œuvrent les honorables députés et sénateurs, parmi lesquels on compte bon nombre d’alumni, membres de droit de l’ALMA.

Dans une remise en question à la manière de l’auteur d’Ainsi parlait Zarathoustra, l’Honorable Aubin Minaku a placé son allocution d’abord sur lebref historique de l’UNIKIN ; ensuite sur ses missions principales et, enfin, sur sa place jadis occupée parmi les quatre meilleures universités d’Afrique subsaharienne, aux côtés de celles d’Ibadan (Nigeria), deMakerere(Uganda) et de Pretoria (Afrique du Sud).

Sur ce ton élogieux l’Honorable Président de l’Assemblée National a rendu un vibrant et déférent hommage à Mgr TharcisseTshibanguTshishiku en tant que Premier Recteur négro-africain d’Université, et a vivement appelé ALMAà être un patrimoine pour tous, afin de relever les défis dans l’intérêt général de la RDC.

  1. Ouverture du Premier Congrès de l’ALMA par le Ministre de l’ESU

Dans son mot d’ouverture du Premier Congrès de l’ALMA, le Ministre de l’ESU, Son Excellence Steve Mbikayi, a rappelé que l’Université de Kinshasa (Unikin) –naguère dénommé Lovanium (1954-1971) puis Campus de Kinshasa de l’Université Nationale du Zaïre (Unaza) (1971-1981) – est la fille aînée de l’ESU sur l’échiquier national. Vingt ans après la mort de Mgr Luc Gillon, Premier Recteur Magnifique de l’Université Lovanium, et cinquante ans après la nomination et l’investiture d’un africain, mieux d’un négro-africain, à la tête de cette institution (1967), il est important, a-t-il souligné, de célébrer nos icônes de leur vivant et non pas seulement après leur mort, comme nous le faisons si souvent.

A en croire le Ministre de l’ESU, le thème sur la « contribution à la renaissance de l’Unikin » est non seulement interpellateur mais aussi porteur d’espoir. Tous, en effet, Parlement,Gouvernement, Entrepreneurs, Eglises, Parents, Anciens Etudiants et parties prenantes d’aujourd’hui, tous sont appelés à apporter leur pierre de contribution à la renaissance de l’ALMA Mater. Dans l’espoir que la mise en commun des contributions des uns et des autres pourra aider au réveil de l’Unikin et à l’émergence de la Nation, Son Excellence le Ministre a rassuré que son Ministère de tutelle, dans la dynamique de son action axée sur le dialogue permanent,participera activement aux différentes assises de ce congrès en lui accordant son soutien tous azimuts.

En outre, le Ministre de l’ESU a indiqué qu’il était disposé à recevoir les résultats de ces assises, coulés sous forme de  recommandations, et à les traduire en propositions urgentes auprès du Conseil des Ministres, auprès du Premier Ministre et Chef du Gouvernement,  et auprès du Président de la République, Chef de l’Etat, Grand Chancelier des Universités à qui, au passage, il n’a pas manqué de rendre un vibrant et déférent hommage.

Enfin, le Ministre de l’ESU a fait remarquer que, dans le domaine de l’enseignement supérieur et universitaire, à l’Unikinplus précisément, il sied de proposer des solutions urgentes face aux nombreux défis à relever, auxquels est confrontée notre ALMA Mater, aujourd’hui plus que jamais : le vieillissement du personnel enseignant faute d’une meilleure planification de la relève académique, le décalage entre le programme d’enseignement et la demande sociale, le financement insuffisant de l’Université, la dégradation des infrastructures, etc.

3. Discours du Directeur Général de l’ALMA

Dans son discours en tant que Président du Comité Exécutif du Congrès et Directeur Général de l’ALMA, le Docteur Gilbert Kabanda a tenu d’abord à saluer tout un chacun et à dire la bienvenue à tous. Aussia-t-il exprimé sa reconnaissance et sa gratitude à Dieu, au Président de la République, au Président de l’Assemblée Nationale, au Ministre de l’ESU, à Mgr le Président du CAU et Premier Recteur congolais et Africain d’Université, au Recteur de l’Unikin, aux contributeurs volontaires, à tous les membres de l’ALMA, ainsi qu’à tous les membres du Gouvernement contributeurs à l’organisation du Congrès.

Le Docteur Gilbert Kabanda a rappelé aux participants que l’ALMA fut créée le 14 septembre 1991 par 17 fondateurs, comme Association sans but lucratif (Asbl),dans un contexte socio-politique et économique national difficile. De ses fondateurs, trois sont encore en vie, notamment le Professeur Docteur Diomi, Le Professeur Kazadi et Monsieur Derouaux Ferdinand. A la demande du Directeur Général de l’ALMA, l’assemblée a dû observer une minute de silence en mémoire des vaillants anciens de l’UNIKIN partis ad patres.

A la création de l’ALMA, a souligné Docteur Kabanda, ses fondateurs lui ont assignécinq objectifs pouvant se résumer en trois: la réhabilitation intégrale de l’Université, la contribution au développement national etla solidarité entre les membres.Sur fond d’une solidarité agissante, ils se sont décidés à contribuer à la réhabilitation des valeurs cardinales de leur université qui, jusqu’au début des années 80, était comptée parmi les quatremeilleures universités négro-africaines, aux côtés decelles d’Ibadan au Nigeria, de Makerere en Uganda et de Pretoria en Afrique du Sud. D’où l’impérieuse nécessité de réfléchir sur la dégringolade de l’Université.

Par ailleurs, le Directeur Général de l’ALMA a déploré le fonctionnement timide du Conseil d’Administration et du Comité Exécutif de l’association, ainsi que la très faible participation des membres de l’ALMAaux assemblées annuelles qui se tiennent sur le Campus universitaire de Kinshasa, avec moins de cent participants dans une ville qui compte des milliers d’Alumni.Pour pallier cette léthargie, un nouveau Comité Exécutif a vu le jour le 17 décembre 2017.C’est ce Comité qui avait annoncédans son programme d’action la tenue du Premier Congrès le 05 juin 2018, date de commémoration du 20ème anniversaire de la mort de Mgr Luc Gillon, Premier Recteur et Bâtisseur de l’Université Lovanium. Ce Congrès s’est plutôt tenu du 19 au 22 juin 2018, et le monumentde Mgr Luc Gillon, financé par l’ALMA,a été inauguré à l’Unikin le 18 juin 2018.

Pour clore son propos, l’orateur a indiqué que l’éthique universelle commande à tout enfant d’accompagner sa mère dans ses vieux jours, ou lorsqu’elle a des problèmes de survie ou de santé. Aussi le thème « Contribution de l’ALMA à la renaissance de l’Unikin » a-t-ill’ambition d’embrasser tous les secteurs de la vie universitaire, allant du scientifique à l’académique et du moral au matériel, en passant par le culturel. Un accent a été missur le rôle des Alumni, qui constituent le canal le plus efficace pour relier l’Université au marché de l’emploi dans tous les secteurs, public et privé, relai qui contribue notablement à établir une adéquation entre l’enseignement et la recherche d’une part, et les emplois créés ou à créer d’autre part.

4. Conférence inaugurale par Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku

Dans sa conférence inaugurale, au 1er congrès de l’ALMA MgrTharcisseTshibanguTshishiku, Président du CAUet Premier Recteur congolais et africain d’Université, a commencé par saluer et reconnaître la pertinence des interventions de ses prédécesseurs quiavaient déjà balisé le terrain des discussions du présent congrès. En effet,l’allocution du  Président de l’Assemblée Nationale avaitcatalogué de nombreux et redoutables défis à relever :le Ministre de l’ESUvenait de poser des questions de fond en rapport avec des réflexions concrètes pour la renaissance de notre ALMA Mater, au regard des différents défis; et in finele discours du Directeur Général de l’ALMA constituait en lui-même les prolégomènes nécessaires à l’intelligence du contenu des travaux du Premier Congrès.

Pour sa part, le Premier Recteur congolais et africain s’est appesanti sur quelques aspects de son parcours académique, surtout depuis sa nomination et son investiture comme Recteur Magnifique de l’Université Lovanium, le 29 juillet 1967. A travers un rappel historique des moments forts de son cursus honorum, Mgr TharcisseTshibangu a tiré un certain nombre de leçons qu’il a tenu à partager avec les congressistes.

Juste après sa deuxième thèse d’agrégation en théologie à Louvain en 1966, a dit Mgr TharcisseTshibangudevaitimmédiatementretourner à Léopoldville avec Mgr Luc Gillon, Recteur Magnifique de Lovanium à l’époque, qui était venu le soutenir en tant que premier docteurà thèse de son institution. L’année suivante, le Conseil d’Administration de l’Université de Lovanium le proposera comme Recteur. La leçon qu’il avait tirée de cette désignation providentielle était la prévoyance ou la préparation de la relève, mieux l’anticipation des événements. En tant que Recteur, Mgr Tshibangureconnu avoir bénéficié de beaucoup d’atouts : l’intégration personnelle dans l’esprit ou la conscience nationale, la facilité à entrer en dialogue avec des interlocuteurs nationaux et internationaux, la confiance de la part des membres du Gouvernement, l’adaptation à travailler)tour de rôle avec une quarantaine de Ministres de l’ESU et à manager avec nombreux Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat, etc.

Tous ces atouts se sont consolidés singulièrement de 1969 à 1971, annéesau cours desquellesila vécules événements pénibles du passage de Lovanium à l’Université Nationale du Zaïre (Unaza)Campus de Kinshasa en transitant très brièvement pendant deux mois parl’Université Nationale du Congo (Unaco) (octobre 1971). En 1971, en effet, se tint à la Nsele le Congrès des Professeurs et Assistants de l’Unaza– Campus de Kinshasa et Campusde Lubumbashi. A l’issue de ces assises, l’on opta pour une seule université nationale avec trois campus : Kinshasa, Kisangani et Lubumbashi. Mgr Tshibangu sera derechef désigné Recteur de l’Unaza unifiée, avec l’approbation du Saint Siège, sous le pontificat du Bienheureux Pape Paul IV.

Buste du Premier Doyen Noir

(Faculté de Médecine)

Mgr TharcisseTshibangu s’est résumé en appelant tout un chacun à mettre à profit ses atouts pour la renaissance de notre ALMA Mater. Il a émis et renouvelé son vœu de la création de l’Académie Congolaise (Lettres-Sciences-Arts-Cultures) où pourront germer les talents des uns et des autres, en vue du rayonnement de l’Unikin sur l’échiquier tant national qu’international. Il a conclu sa communication en invitant tous les congressistes à croire en l’avenir de notre ALMA Mater et à y travailler assidument.

5. L’encadrement des assistants et des étudiants

En guise de liminaire, Mgr Maurice Plevoets, Prélat d’Honneur de Sa Sainteté le Pape, a rappelé que la valeur d’une université dépend de la qualité des professeurs : l’enseignement, de l’encadrement des assistants et des étudiants ainsi que de la recherche scientifique.

De prime abord, l’orateur a précisé que les universités et les instituts supérieurs sont crééspour former les jeunes. C’est pour eux que l’Université existe, c’est pour eux que les autorités académiques et les professeurs sont nommés. Ce faisant, le plus important n’est pas ce que le professeur enseigne, mais ce que l’étudiant apprend, ce qu’il devient après sa formation.

Pour Mgr Plevoets, la problématique de la « capacité d’accueil » dont il est souvent question ne signifie pas le nombre de places disponibles dans les salles, mais le nombre d’étudiants qui pourront être suivis et encadrés. Dès lors que l’étudiant est accepté à l’Université, il s’établit un contrat d’apprentissage entre l’établissement et l’étudiant : il y a donc des droits et des devoirs de part et d’autre. Pour le Prélat d’Honneur,l’encadrement se fait de multiples façons, qu’il résume en quatre principes :réserver un accueil personnalisé au début de l’année académique,expliquer la méthode d’étude à l’Université,organiser des interrogations formatives avec rétroaction et expliquer les objectifs d’une formation universitaire.

Enoutre,Mgr Plevoets a souligné que le bon engagement d’assistants conditionne en partie le niveau académique et scientifique de l’Université. La faculté, après le département, ne peut proposer un candidat à l’assistanat que s’il y a un professeur qui garantit son encadrement, non seulement pour les travaux pratiques, mais aussi pourla recherche scientifique. Autant dire que le professeur devient son tuteur, appelé à veiller à ce que son assistant soit au travail à temps plein et qu’il entame ses recherches. L’assistant est tenu de travailler toute la journée à l’université soit pour l’encadrement des étudiants, soit pour ses recherches scientifiques. Il doit signer un contrat à durée déterminée. En cas d’insuccès au premier mandat, il ne sera pas accepté pour un  deuxième mandat.

Pour conclure sa conférence, MgrPlevoetsa insisté sur le fait que l’encadrement fait partie de la charge horaire d’un professeur, d’unchef de travaux et d’un assistant. Le service de pédagogie universitaire doit prendre des dispositions pour assurer la qualité de cet encadrement.

6. Enseignement et recherche à l’Université de Kinshasa

Pour le Professeur Bernard LututalaMumpasi, Recteur honoraire de L’Université de Kinshasa, les missions d’une université sont certes connues par tous : l’enseignement, la recherche et les services à la collectivité. Mais, le dosage entre l’enseignement et la recherche pose problème, tant il est vrai que la recherche à l’Unikin passe souvent au second plan.

D’après le conférencier, trois raisons militent en faveur de la réflexion sur le dosage entre l’enseignement et la recherche : d’abord, c’est la recherche qui porte l’enseignement : elle est pour ainsi dire l’activité la plus importante à  l’Université ; ensuite, les connaissances produites par l’université aident la société à promouvoir le développement ; enfin, la recherche est l’une des sources importantes de financement de l’université (les publications et les inventions sur le Sida, l’Ebola, les soins de santé primaire, tout ce qui se fait aux Cliniques Universitaires, au CNPP, au CRENKA, etc.).

En outre, le Recteur honoraire a insisté sur les critères de la recherche, à savoir : la qualité de la recherche (nombre d’étudiants ayant obtenu un prix),les résultats de la recherche (publications des professeurs dans les revues internationales),la qualité des professeurs, l’invention, le numérique, la qualité de la bibliothèque, etc. Il constate pourtant que depuis dix ans, aucune université congolaise n’est mentionnée parmi les cent universités africaines dans le classement de Shanghai. Beaucoup d’inventions des anciens de l’Unikin, cependant,  passent inaperçues, tant est-il vrai que l’Université ne se lesapproprie pas.

Par ailleurs, l’orateur a indiqué que la banalisation de la recherche à l’Unikinse laisse percevoir par les charges horaires qui priorisent l’enseignementau détriment de la recherche, les critères de nomination et de promotion, l’absence de fonds au budget del’Etatet de l’Université, la marginalisation des assistants de recherche, la qualité des travaux scientifiques (TFC, TFE, Mémoires et Thèses de doctorat), la rareté des revues scientifiques, etc.

Pour palliercettemarginalisation de la recherche à l’Unikin, le Professeur Bernard Lututala recommande dedoter l’Unikin des structures de recherches (Secrétariat Général à la Recherche),de revoir les charges horaires (autant de recherche que d’enseignement),de doter les chercheurs des unités capables d’effectuer leurs recherches,d’allouer des fonds à l’Université pour la recherche, etde convaincre l’Etat congolais à financer la recherche dans son budget.

L’Enseignement et la Recherche Scientifique “Cas de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education” 

LES CONTRIBUTIONS DES ATELIERS

ATELIER N°1

ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE SCIENTIFIQUE A L’UNIKIN

Recommandations 

  1. Nomination des titulaires pour toutes les promotions, pour chaque année d’études.
  2. Prévoir pour tout nouvel assistant un professeur tuteur, peut-être même pour tous les assistants actuellement en fonction.
  3. Rendre opérationnel le service de pédagogie universitaire.
  4. Appliquer l’article 37 du statut du personnel académique et scientifique (40 heures par semaine).
  5. Prévoir pour tout corps académique et scientifique un contrat définissant les devoirs et les droits.
  6. Mettre sur pied une structure d’encadrement de tous les étudiants de toute l’université : en premier lieu l’encadrement des nouveaux étudiants et les étudiants finalistes.
  7. Diminuer et contrôler avec rigueur les missions des professeurs et chefs de travaux par l’instauration des critères.
  8. Mettre sur pied  une structure d’encadrement des assistants pour leur tâche d’encadreur et pour leur recherche.
  9. Diffuser les bonnes nouvelles de l’université dans les médias.
  1. Améliorer le recrutement des nouveaux assistants et respecter la procédure en vigueur, et prévoir leur salaire dès leur nomination.
  2. Veiller à l’adéquation entre la formation donnée et les besoins de la société.
  3. Déterminer l’encadrement pédagogique à assurer au personnel académique et scientifique.
  4. Mettre sur pied un partenariat entre chaque faculté et les secteurs utilisateurs s’agissant des ventes des services et vice-versa.
  5. Déterminer s’il s’agit d’une université élitiste ou une université des masses,et préparer les étudiants au marché d’emploi international en respectant les conditions y afférentes.
  6. Mettre sur pied l’enseignement en ligne ou l’informatisation.
  7. Renforcer les curricula des programmes des cours par rapport aux besoins de la société.
  8. S’approprier les travaux de recherche du personnel académique et scientifique.
  9. Gratifier et récompenser les chercheurs méritants ou performants. D’où la mise sur pied de l’académie de la recherche.
  10. Préparer les étudiants à l’entreprenariat créateur plutôt que de les limiter au rôle de demandeur d’emploi.
  11. Contraindre tout professeur à avoir un sujet de recherche.
  12. Publier des articles en anglais et apprendre à le faire par rapport à un modèle.
  13. Capitaliser le travail des chercheurs à l’extérieur et les réunir régulièrement.
  14. Rédiger des projets compétitifs en international.
  15. Appliquerle système LMD.
  16. Reconstruire le site physique de l’UNIKIN en mettant une clôture et faire arriver la fibre optique sur le site.
  17. Disposer des Centres avancés de computers.
  18. Libérer l’expression à l’université dans l’apolitisme.
  19. Renforcer les aspects éthiques : éthique professionnelle, éthique de la recherche.
  20. Appliquer les critères de qualité exigés par les instructions académiques et le système LMD.
  21. Réorienter le cours d’éducation à la citoyenneté et renforcer la croyance en soi de l’étudiant.
  22. Gouvernance : ne pas escroquer les étudiants.
  23. Veiller à la formation d’une culture managériale en organisant des conférences régulières.
  24. Opter pour une université d’élites tout en respectant la capacité d’accueil, les critères d’inscription.
  25. Mettre impérativement sur pied un contrôle numérique qui aura comme missions de:
  • Analyser le problème numérique de l’université.
  • Analyser le problème lié à la fibre optique.
  • Planifier l’installation d’un réseau internet pour le partage d’informations entre différents départements et facultés.
  • Analyser les problèmes liés aux logiciels de gestion interne.
  • Evaluer la capacité du serveur principal.
  • Créerdes logiciels académiques.
  • Créer un logiciel d’archivage électronique.
  • Opter pour les basesde données et pour l’installation des caméras de surveillance au sein de l’université.
  • Créer un site internet professionnel pouvant permettre la communication entre professeurs et étudiants.
  • Chercher les partenaires et investisseurs pour redynamiser le numérique.
  • Contacter Google, Microsoft, Apple, Oracle, CISCO et autres universités et entreprises nationales et internationales afin d’investir et d’équiper l’université en ordinateur ; tablettes, serveurs, base de données, équipements de réseau et formation à l’étranger.

ATELIER N° 2

L’UNIVERSITE DANS LA NATION

Recommandations 

  1. Repenser le système éducatif congolais et changer l’approche de l’enseignement et de la recherche en insistant sur l’imagination créatrice en vue de relever les défis de la société.
  2. Revaloriser la fonction enseignante et primer les meilleurs enseignants chercheurs pour les encourager à s’occuper à temps plein d’activités académiques (enseignement, recherche et service à la communauté).
  3. Créer une synergie entre Université et décideurs en vue notamment de l’utilisation des savoirs produits par l’Université.
  4. Combattre toutes les formes de dépravation des mœurs notamment par :
  • l’élaboration d’un code d’éthique professionnelle ;
  • l’exigence d’un serment pour le nouveau docteur à thèse qui aspire à l’enseignement à l’Université ;
  • la mise en place d’une commission de lutter contre les antivaleurs ;
  • l’élaboration d’un code de bonne conduite de l’étudiant et surtout la sanction de toutes les mauvaises pratiquesconformément aux textes légaux et règlementaires existants ou à défaut, les élaborer.
  1. Briser le silence des Professeurs face à une Nation en péril et les amener à faire preuve d’une « résistance héroïque » face aux sollicitations de mauvais goût qui conduisent à la trahison de leur noble mission.
  2. Promouvoir la liberté académique et dépolitiser l’Université pour mettre les membres de la Communauté universitaire à l’abri de la terreur pour leurs positions scientifiques sur telle ou telle autre question qui préoccupe la société.
  3. Créer une plateforme numérique en vue de valoriser le travail des enseignants.
  4. Panifier la formation universitaire suivant les besoins de la Société et créer un mécanisme reliant l’Université au monde de l’emploi.
  5. Mettre en place une commission de contrôle académique (portant sur le contenu des cours, la régularité des enseignants, les rapports académiques annuels, etc.).
  6. Créer un mécanisme formel pour la vulgarisation des droits et devoirs du personnel académique et scientifique ainsi que des étudiants.

ATELIER N° 3

UNIVERSITE DE KINSHASA ET SON RAYONNEMENT DANS LE MONDE

Recommandations

  1. Demander aux autorités académiques de disponibiliser un local pour permettre à l’ALMA d’abriter un service permanant de suivi des réalisations des projets et pour y organiser sa bibliothèque.
  2. S’ouvrir aux publications des membres non universitaires de l’ALMA.
  3. Publier toutes les publications des Enseignants chercheurs et scientifiques uniquement dans des maisons d’édition attitrées.
  4. Créer une revue scientifique en ligne.
  5. Elaborer un catalogue collectif  numérisé et fondre tous les répertoires des BU.
  6. Dépouiller tous les mémoires de Licence, de DES/DES et Thèses de doctorat pour exploiter et valoriser leurs projets.
  7. Demander à l’ALMA d’initier les prix de recherche dont le premier est à décerner au Premier Recteur négro-africain, Mgr TharcisseTshibanguTshishiku.
  8. Confectionner des manuels d’éducation à la citoyenneté et d’histoire des publications transversales appartenant à l’Unikin.
  9. Utiliser le logo de l’Université dans les activités de l’ALMA.
  10. Institutionnaliser le dépôt obligatoire des publications universitaires produites par les enseignants-chercheurs et scientifiques et demander à la Bibliothèque Nationale de publier la Bibliographie nationale.
  11. Organiser des enseignements en ligne pour régler les difficultés d’accueil.
  12. Respecter la formule de Dépôt légal, premier processus de protection de la propriété intellectuelle.
  13. Elaborer des lois au Parlement pour la protection de la propriété intellectuelle.
  14. Créer un nouveau poste au sein du Comité de Gestion : la nomination d’un Secrétaire Général chargé de la Recherche, Projets, Publications et Bibliothèque ; développer des partenariats.
  15. S’intéresser à certains services publics comme la Police, l’Armée et les Entreprises, et inviterles Alumnià donner des conférences sur des thèmes qui intéressent tous les corps professionnels pour favoriser une interrogation entre les entreprises et l’Université.
  16. Développer des partenariats et disponibiliser des fonds consistants en faveur de la recherche.
  17. Publier des partenariats au niveau des thèses de cotutelles entre universités.
  18. Publier les chercheurs congolais qui ont déjà reçu des prix nationaux et internationaux.

II. PROJETS

NOTE  

A l’occasion de la journée des Anciens qui a eu lieu, le 4 décembre 2016,  et qui a coïncidé avec le Jubilé d’argent de notre Association, le Conseil d’Administration de l’ALMA a procédé au renouvellement du Comité Exécutif qui était fin mandat

Au moment où le nouveau Comité Exécutif dirigé actuellement par Dr KABANDA Gilbert entre en fonction, le Secrétariat Général du Conseil d’Administration met à la disposition de la nouvelle  équipe cet outil de travail qui lui permettra d’entrer en contact avec les membres déjà recensés dans notre fichier afin de les sensibiliser à prendre activement part aux activités de l’ALMA.

Notre souhait est de voir l’ALMA devenir plus dynamique et jouer pleinement le rôle que tous les membres attendent d’elle en tenant compte des objectifs que l’Association s’est fixés. Il appartient au Comité Exécutif qui est chargé de la gestion courante et de la coordination des activités de l’Association de mettre sur pied un programme réaliste et efficace afin de booster les activités de l’ALMA pour sa visibilité et son rayonnement à travers le pays et à travers le monde.

Tous nos vœux de pleine réussite et de pleins succès à ce Comité.

                              Le Secrétaire Général du Conseil d’Administration

                                                          NTA MBOKOY K. Nestor

  1. LES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
  • LE BUREAU
NOM & POSTNOM FONCTION ADRESSE  TEL
1. SIMBI     MUSEMA  Damien Président 099.826.23.18
2 MAYEMBA T. Denys 1er Vice-Président 081.810.04.16
3 MUEPU  BIBANGA Léonard 2e Vice-Président 099.874.11.27
4 NTA  MBOKOY Nestor Secrétaire Général 099.820.84.67
5. DEROUAUX   Ferdi Trésorier 082.119.09.93

 

  • LES ADMINISTRATEURS
6 BIEME  NGALISAME      Richard 081.884.52.82
7 BONG-E-BONE MOWENI 081.180.96.35
8 BUKASA    NKASHAMA Julien 081.516.95.00
9 KABEYA wa MUKEBA José  Alidor 089.896.21.32.
10 KABUYA   Felix       0999972105 /081.689.20.99
11 KANGA  KALEMBA VITA Jean 099.993.76.70
12 KAZADI NDUBA Jacques 081.812.24.55
13 MBAYO MUHIYA Maurice 081.715.17.81
14 MBONIGABA    Modeste 099.992.53.53.
15 MPEYE  NYANGO Nestor 099.991.54.75
16 MUPEPE LEBO  Jean-Baptiste 099.826.19.42
17 MUYEMBE  KABELU Pierre Célestin 099.221.72.89
18 NSEKA  MANDENDI VITA Dominique 099.991.58.65
19 YAONE  Joseph 081.814.40.64
  1. LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF
NOM & POSTNOM FONCTION ADRESSE  TEL
1. Dr KABANDA  K. GILBERT Président 0815095375
2 KABENGELE  GILBERT Vice-Président 0998403072
4. KUSIA Blaise

blaisekusia@gmail.com

Secrétaire chargé de Relation avec les Comite Régio (publique) 0812934536 /0843000201
5 CHIMANUKA Noëlla Trésorière 0816021723

III.  REPERTOIRE DES MEMBRES DE L’ALMA

 

NOM POSTNOM FACULTE ANNEE

TERM.

FONCTION  ACTUELLE ADRESSE

TéL.

1 ABBE SANTEDI THEOLOGIE Recteur  UCC 0815215057
2 AGIBA   WIDIA ECONOMIE 2006 •          – 0851112357
3 AHUKA  MBOMBO V. MEDECINE 1993 MEDECIN
4 ALI  MUNGAMBU GABRIEL ECONOMIE 1971 RETRAITE BCC 0818132991
5 ALLY MWINYI SCIENCES 2006 Chef de Bureau 0819375408
6 ASSOYA  MBOMBO DROIT (UNILU) 2011 Agent 0818890024
7 AKANGAVABO OMOY PHARMACIE 1992 Chef des AD 0815032303
8 BACISHOGA TOUSSAINT ECONOMIE 1999 UNIKIN 0998337508
9 BAGAYAMUKUE  GUSTAVE POLYTECHNIQUE 1981 0999915526
10 BAHATI KONDE DROIT 2008 0899630554
11 BAHATI KONDE OLIVIER DROIT 2008 IGC 0811400512
12 BALOL’EBWAMI ALPHONSE LETTRES 1973 UNIKIN 0998646714
13 BAMPORIKI NAMEGABE ECONOMIE 1987 DEPUTE NATIONAL 0816578953
14 BANETA LOUIS PIERRE 1971 INDEPENDANT 0818119378

0992764582

15 BANGALA  CHRISTOPHE DROIT 2005 AVOCAT 0810717327
16 BASHIBIRIGA  GUSTAVE SC.COM & CONSUL 1970 0818112573
17 BAVI  ROBERT MEDECINE 1975 MEDECIN 099.992.13+
18 BIDUAY SC. ECONOMIQUES OPEC
19 BIEME RICHARD ECONOMIE 1964 Administ des Sociétés 0818845282

0898918535

20 BOFOSA CHARLES SC.ECONOMIQUES 1963 INDEPENDANT 0816911006
21 BOFANA LIKONYA Droit/Unikin 2005 Chef de Bureau 0814001613
22 BOKE  NKOSO JACQUES LETTRES 1989 Chef de Div /UNILU 0815019352
23 BOMPE LI W’OMPELI L & SC.HUM. 1997 0816066843
24 BONG-E-BONE  Moweni DROIT 2002 CADRE-BCC 0898248914
25 BUDAGWA. K   V.. ECONOMIE 1975 INDEPENDANT 0815191418
26 BUKASA N. JULIEN SC.ECONOMIQUES 1971 Administ.de Soc 0815169500
27 BULAKALI  MAURICE LETTRES 1972 0995677964
28 BWINO NATALIS DROIT 1971 0998975890
29 CELIO MAYEMBA Amba Belgique 0819700176
30 CHIKWAMINE YONDINO SCES ECONOM 2005 Chef de Service 0990302859
31 CHIMANUKA NTWALI D PSYCHO & Sc Educ 1968 UNIKIN 0998095282
32 CHIZUNGU  WENCESLAS PSYCHO & EDUC 1971 0819572186
33 CHIRHUZA – CHIRHO DROIT 2003 Chef de Bureau 0998246837
34 CHYROMOD  ALFRED 1974 MIN./PLAN 0998284720
35 DEROUAUX  FERDI SCIENCES 1963 Adminis de Soc 0821190993
36 DIMANYI MAYI DROIT 2004 AVOCAT 0815166797
37 DIMNDJA ALBERT MEDECINE 2009 MEDECIN 0998571052
38 Dr CHIRIMWAMI RAPHAEL  MEDECINE 1979 MEDECIN /UNIKIN 0813181718
39 Dr GINI EHUNGU J.LAMBERT MEDECINE 1976 Pr  UNIKIN 0817301592
40 Dr KABANDA  K. GILBERT MEDECINE 1973 DGSS/FARDC 0815095375
41 Dr LIKINDA  EVARISTE MEDECINE 1977 MEDECIN 0999948437
42 Dr MATUSILA MEDECINE 1974 MEDECIN 0998314777
43 Dr. MATONDO SEFU Médecine 2009 Médecin 0814132895
44 Dr. MARUME Godefroid Médecine 1979 0821717611
45 Dr MESI ANGELE MEDECINE 2006 MEDECIN 0998065171
46 Dr NEMBO MABAMBA NOEL ISTM 1982 ISTM 0813293771
47 Dr NGANGA MAKILA MEDECINE 1977 ENSEIGNANT/CANADA 08548529 !
48 Dr NYEMBO MABAMBA MEDECINE 2000 MEDECIN 0818102267
49 Dr SHITU DIAYISU  JOSEPH MEDECINE 1967 MEDECIN/UNIKIN 0818102267
50 Dr TSHITALA  B MEDECINE 1978 MEDECIN/UNIKIN 0898917387
51 EBUMBU NTANDO SSAP 1982 INDEPENDANT 0816563615
52 EDJING  FANNY SSAP 2006 0815990949
53 ELEMBO  SHANGO DROIT 2008 AVOCAT 0898993127

0992353394

54 ELOKO NSALA PHARMACIE 1986 LD/DI
55 ELONGO  LWANYA CAMILLE SC.ECONOMIQUES 1974 SOFIDE
56 FARIALA OMATUKU AGRONOMIE 2010
57 FEZA SUMBU CELINE PHARMACIE 1977 PHARMACIENNE 0815020943
58 FONU JOSEE SCIENCES 2008 UNIKIN 0995622829
59 FRIESE NGAIL MEDECINE 2007 MEDECINE 081525484 !
60 FUAMBA PENE-LOBANG SC POLITIQUES 1971 RETRAITE FONCT PUB 0818122396
61 FURAH MUAMBA  CARINE 2005 CEPI 0820457179
62 GITAGO GIKONDA SCIENCES 1995 Analyste 0814772609
63 ILUNGA LUBUNGASHI  F. DROIT 1998 085612.12.6
64 ILUNGA MULAMBA Fac Eco 1995 DIPA/ 0997314117
65 ISAKI MBAMVU DROIT 1989 Chef. de Dept ad 0815264000
66 ITEBE  MBUTA LETTRES & SC HUM 2006 0999773689

0814397660

67 KABAMBA-KIBULA PAPY DROIT 2005 INDEPENDANT 0814566499
68 KABAMBA SANGA SCIENCES 1981 Chef de DPT
69 KABENGELE  GILBERT ECONOMIE 1973 Administ. des Soc. 0998403072
70 KABEYA  JOSE ALIDOR DROIT 1962 INDEPENDANT 0898962132
71 KABUA KYUNGU CAYON 2001 CEPI 0998151173
72 KABULO CRISPIN POLYTECHNIQUE 1993 CEPI 0818212504
73 KABUYA  FELIX ECONOMIE 1972 CE.PE.TE.DE. 0999972105

0816892099

74 KABWE  SEBASTIEN DROIT 2004 AVVOCAT 0819070206
75 KABWITA MWENGU JOSEE ECONOMIE 2003 INDEPENDANT 0812709349
76 KALALA   KATTENG MEDARD SC.ECONOMIQUES 1973 ANALYSTE 0815018798

0897837241

77 KALALA KALY DROIT 2005 AVOCAT 0813656358
78 KALENGA  MAKONGA DROIT 1994 AVOCAT 0999955150
79 KAMBA FAUSTIN ISTM 1998 ISTM 098046978
80 KANDALA LAMBERT SC. ECONOMIQUES 1981 UNIKIN 0817821506
81 KAPENGA  YANNICK DROIT 2007 AVOCAT 0879287373
82 KAPENGA MUANA YANNIC. DROIT 2007 AVOCAT 0812987877
83 KAPONGO MUTUMBISA VIC DROIT 1984 FPI 0990900010

0815105995

84 KASENDUE  KASENDUE DROIT 2005 SAF 0813700560
85 KASEREKA KASAI Christophe ECONOMIE 1971 RETRAITE BCC 0819915619
86 KASHALA   MUEPU LETTRES 1965 Bibliothécaire/Unikin 0998661136
87 KASONGO MBUYI Droit 2006 Chef de Bureau 0998494522
88 KATOTO  AGANZE THEO SCIENCES 2005 Chef de SCE 0815014524
89 KATUNDA  ERIC DROIT 2007 FINCA-RDC 0997459111
90 KAVUMBU MUTANDA SCIENCES 2012 0824555524
91 KAVUNGA TAMBU KARL ECONOMIE 2008 ABC 0970068453
92 KAZADI  MIKAMBILE ECONOMIE 1971 INDEPENDANT 0810048181
93 KAZADI NDUBA Jacques ECONOMIE 1964 Pr d’Université 0818122455
94 KAZADI  NTUMBA  PAUL ECONOMIE 2006                 – 0998861269
95 KAYEMBE SC.ECONOMIQUES D.G/BCC 0815047220
96 KAYEMBE DONATIEN 1972
97 KAYEMBE FREDERIC F DROIT CEPI 0999946483
98 KAYEMBE  HABIAL SCIENCES 2005 Chef de SERVICE 0822444677
99 KAYEMBE ILUNGA Pierre N Agro 2000 DAF/Dirkin 0815126311
100 KAYEMBE Jean Louis Sces Econom. 1989 D.G BCC 0815047220
101 KHONDE MAKABA DROIT 2008 AVOCAT 0997936537

0836065218

102 KHUABI  A. DROIT 2008 AVOCAT 0895600996
103 KIALA  KISALU SC.ECONOMIQUES 1975 0815018798
104 KIAMALA RAYMOND 1973 0818119378
105 KIANGANI  JACQUELINE DROIT 1994 CEPI 0815020704
106 KIBANSA  NGABOL M DROIT G.P/ BCC 0816898482
107 KIBONGE  KASWERA DROIT 2008 SCTP (ONATRA) 0895677951
108 KIBONGE SERGES DROIT 2007 VODACOM 0813840611
109 KIMBEMBE  MAZUNDA POLYTECHNIQUE 1985 A D G/ ONATRA 0817151143
110 KIMPUTU VINCENT AGRONOMIE 1971 CONSULT- INDEP 0999986955
111 KIMWANGA FUNDJI SCIENCES 1983 UNIKIN 0815805136
112 KIRINGA UNSHAFIAB DROIT 2007 0895137179
113 KIWELE SERGES DROIT 1996 BCC 0811919470
114 KOMBA NKOKO  DEKO ECONOMIE 1974 CADRE-MIN/PLAN 0815115437
115 KULULA AYUM DROIT 2005 EXPERT 0812023156
116 KUSEKE  J.E POLYTECNIQUE 1979 BTC/ MIN ITPR 0998239886
117 KUSIA KENDE Blaise PSYCHOLOGIE 2014 SPU /UNIKIN 0812934536
118 KWETE MINGASHANGA PHARMACIE 2009 Chef de Service 0810543643
129 LANGI SOGENA JUSTIN PSYCHOLOGIE 2009 0812151042
120 LELO NZITA DROIT 2008 AVOCAT
121 LENGWA  KIMA ECONOMIE 2000 INDEPENDANT 0810342338
122 LETA K. DOSITHEE EC.&SC COMM 1974 DGI 0813217916
123 LOKAKA-BOKULU  JEAN S.S.A.P 2004 CHERCHEUR 0814931332
124 LOKENDANDJALA Y. PIERRE LETTRES 1982 UNIKIN 0998218538
125 LOMAMI OWANDJKOY R.I 1984 UNIKIN 0815098953
126 LOMBE BOTANGO DROIT 2004 MAGISTRATURE 0998428377
127 LOSALE DJ’EFOKE DENIS DROIT 2005 AVOCAT 0810831++
128 LUBIBA MAMPUYA SCES Chimiques 1988 Dir.
129 LUETETA MULENDA  J-Pierre SCIENCES 1996 UNIKIN 0998852232
130 LUFUTU- MASEKA THETHE DROIT 2008 AVOCAT 0998296543

0811400512

131 LUMBU FERDINAND ECONOMIE 1973 INDEPENDANT 0815023743
132 LUSA KAYOYO  Z. DROIT 2009 CENI 0810900013

0897402128

133 LUTUNDA  J. WILLY DROIT 2002 AVOCAT 099.8346583
134 LUWUNGU HERMAN SC. ECONOMIQUES 1973 Dep. Pro. BAS-CO ——-
135 MABAMBA  GERARD DRROIT 1973 MAGISTRATURE 0898911088
136 MABAYA GIZI AMINE J-Phil POLYTECHNIQUE 1975 SENATEUR 0999909701
137 MABUA KYUNGU CAYOU 2001 CEPI 0998151173
138 MADILA  MUAMBA Marcel  2005 CEPI 0997191929
139 MAFUNGA MPALI  SCIENCES 2011 0898499782
140 MAKENGO LUTIMBA POLYTECHN 1987 Chef de Dept 0812143033
141  MAKENGO TAMBA A SCIENCES. SOCIAL. 1973 INDEPENDANTE 0999903487
142 MAKENI  PAPA  PAPY DROIT 2008 AVOCAT 0896609049
143 MAKOLA  MAWANDA SC.ECONOMIQUES 1965 INDEPENDANT 0815035717
144 MAKUNZU MUTULWA DROIT 1991 Avocat TRIB/ GOMBE 0998194733
145 MALAMBA  FELIX ECONOMIE 1973 ECONOMISTE INDEP 0999959243
146 MALUNDAMA GREGROIRE S.S.PA 2011 UNIKIN 0896712045
147 MAMPEZA ELISABETH LASSAL 0812072575
148 MAPANGILA PANGI DROIT 2005 0815079151
149 MARUTA GOGEFROID MEDECINE 1979 FONCT/FINANCES 0821717611
150 MASUMU MUANDA S.S.P.A. 0999994613
151 MATONDO SEFU Médecine 2009 0814130895
152 MAWANGA  PHILIPPE PSYCHOLOGIE 2004 0895591022
153 MAYASI NICOLE 2001 CEPI 0811932547
154 MAYEMBA T.DENYS SC.ECONOMIQUES 1975 OCC 0818100416
155 MAZIMO SANA DROIT 2005 INDEPENDANT 0812335312
156 MFUMU KANDA SERGE ECONOMIE 2004
157 MUKENDI LUABA ALLEN 2000 CEPI 0815110883
158 MABANZA FUMUNDENDI SSAP 2009 08112477576
159 MBAG  GAGA   GUSTAVE SC. ECONOMIQUES 1973 DIR.SNCC 0815141743
160 MBAYA LUKASU SSPA DICAS/DIRKIN 0816514934
161 MBAY GUSTAVE ECONOMIE 1973 INDEPENDANT 0991346620
162 MBAYO  MUHIYA  Maurice DROIT 1976 MANDATAIRE 0817151781
162 MBILI  MBILI   José DROIT 2002 AVOCAT 0998711234
163 MBONIGABA  MODESTE SC.ECONOMIQUES 1974 INDEPENDANT

 

0999925353

0850588234

164 MBUILA NSUKA Faustin SCES ECONOM. 1973 0817000041
165 MBUILU VITAL LETTRES UNIKIN 0818149255
166 MBUNGA NSUKA POSEC 1973 SC COM 0817000041
167 MBUYA YAMFU M. Dieud. SC ECONOMIQUES 1973 SOFIDE 0815026525
168  Me BIKI  GUY DROIT 2000 AVOCAT 0998348675
169  Me MUILA  KAYEMBE DROIT 1986 AVOCAT 0999923161
170 Mgr  DJOMO PDT / CNECO CENCO 0998248699
171 Mgr  PLEVOETS SGAC /HONORAIRE 1964 Accompagnat. Sp 0998463765
172 MFUMU KANDA Serges  SCES ECOM 2004 BCC
173 MINAKU AUBIN DROIT 1989 Prés  ASS . NAT 0997551700
174 MIYIMI  HUBERT POLYTECHNIQUE 1979 CONSULTANT 0999924953
175 MIZA  MISETTE  Sciences 2005 Chef de Service 0813530174
176 MOLIMA MANOLO  LEOPOLD AGRONOMIE 2015 0822239770
177 MONGA DIDIER DROIT 2005 AVOCAT 0818129430
178 MOSOMBITO TSHANGU Sciences 1995 Chef De Service 0821545613
179 MPATA  DIEUDONNE SC.ECONOMIQUES 1984 Administ. des Sociétés 0814440305
180 MPIA MOSE MOLONGO Droit 1997 CEPI 0814752948
181 MPUTELA ANTOINETTE ECONOMIE 1971 INDEPENDANTE 0810691937
182 MUAMBA MAFUTA Didier 2001 CEPI 0812815530
183 MUEPU  LEONARD DROIT 1965 AVOCAT 0998741127
184 MUFUTA KATUALA S.S.P.A 2003 EXP. 0815801881
185 MULENDE LUAPE Dominique 2005 CEPI 0815199488
186 MUKAMINA LUCIEN MEDECINE 1999 CHMA/UNIKIN 0999952946
187 MUKANDO MBOKAMIBA  DROIT 2006 SCE  ECH 0813069130
188 MUKENDI    RICHARD DROIT 2000 AVOCAT – CEPI 0817369848

0899880730

189 MUKUBI  POLYDORE DROIT 1981 AVOCAT 0997029721
190 MULUMBA  BETU  J.P. DROIT 2008 AVOCAT 0896889794
191 MUMBENGA  MUSANTU Fac SC  ECON 2012 0822721212
192 MUNGIMUR  E. THELLY DROIT 2004 EMPLOYE -BANQUE 0998846028
193 MUNTUMASA LUMB Polytechnique 2007 ANALYSTE 0813667707
194 MUPEPE  LEBO J.BAPTISTE SC.ECONOMIQUES 1969 INDEPENDANT 0815016353
195 MUSAFIRI RUKERA TABARO DROIT 2005 EXPERT 0998219394
196 MUSALAMPASI ADIKEDI S.SPA SERVICE TECH 0854136964
197 MUSHEGERA  DEO GRATIA MEDECINE 1972 MEDECIN /UNIKIN 0998170385
198 MUSITU MIBOMA  FABIEN SCIENCES/ GEOL. 2008 INDEPENDANT 0813830375

0891562499

199 MUSUELE   FULGENGE SC.ECONOMIQUES 1971 CADRE-BCDC 0818918160
200 MUSUNE IRENE LETTRES & SC HUM 2006 JOURNALISTE 0896541795

0810516206

201 MUTIMA KATEMBO DROIT 2010 UNIKIN 0810510127
202 MUTOMBO  DEO  GRATIA SC  ECONOMIQUES GOUV BANQUE  C.C 0999905873
203 MUWALA   DESIRE SC.ECONOMIQUES 1973 INDEPENDANT-ULK 0851529460
204 MUYALA  CLAUDINE LETTRES 1989 Pr / UNIKIN 0999929255
205 MUYEMBE  Pierre  Célestin SC.ECONOMIQUES 1965 UPN 0815075349
206 MVONDO MASAÏ MAÏA Thé SC ECONOMIQUES 1974 CONSULTANT-IND 0999917319
207 MVULA AMPIN LETTRES 2011 AGT.MKTEUR 0813996265
208 MWEHU BITO SSPA 1997 EXPERT 0819204747
209 MWENZE KATANGA Droit 2004 CHEF DE BUREAU 0815192205
210 MWEPU KASONGO Droit 2006 AGENT 0815256070
211 NAGASUMBA JEAN PSYCHOLOGIE 1972 ENSEGNANT 0840108528
212 NDALA MUSUAMBA  DROIT MAGISTRATURE 0818133516
213 NDANGI THEO MEDECINE MEDECIN 0815998125
214 NDUNDU  NSUKA  LILIANE LETTRES 2007 COOPERATION 0812265035
215 NGANZELE BAMWA DROIT 2014 0815258085
216 NGIMBI NGIMBI  Jacques SCIENCES 2014 0994534947
217 NGOMA MUANDA LETTRES 2012 AGT.MKTEUR 0998202400
218 NGOYI KAZADI ALEXIS PHILO 1999 0810779943
219 NIATI-MATUBA LETTRES 2002 SG/ESU 0998316059
220 NKASHAMA LUKUNYI DROIT 2005 AVOCAT 0851215614
221 NKELE  PAPY ECONOMIE 2006 INFORMEL 0810304115
222 NKUBU  NORBERT ECONOMIE 1979 CSP 0818128268
223 NLANDA Crispin Sces Econom. 1974 Prés. CALCC 0815207764
224 NSAMBI  MPIA NICOLE S.S.A.P 2008 U.L.K. 0998976456
225 NSAPU   DJUNGA DROIT 2008 AVOCAT 0814786306
226 NSEKA  DOMINIQUE DROIT 1972 Avocat 0999915865
227 NSENGELO MOVOLOGBA 2011 AGT.MKTEUR 0814845550
228 NSIAMPASI JEAN GLORIEUX DROIT 1997 AVOCAT 0898955855
229 NTA  NESTOR Philo & LETTRES 1972 UNIKIN 0998208467
230 NTAMBWE MANYAYI SC.AGRONOM 2002 INSPECTEUR
231 NTUMBA MULAMBA SC. ECONOMIQUES 1989 DAFA/DKN 0812029312
232 NYAMUGABO MAURICE DROIT AVOCAT 0999940691
233 NYEMBUE JONATHAN 2011 CEPI 0971504312
234 NZALETE MAFUTA POLYTECH 2007 CHEF DE SERV. 0816144830
235 NZOMBO NKOSI POLYTECH 2013 INST.CONFORT 0810018445
236 NZUNGU  BOY JOSEPH DROIT 1994 AVOCAT 0998744739

0899676742

237 OMARI  KAMPENE ECONOMIE 1974 0998204975
238 ONYEMBE LUMBULE COCO AGRONOMIE 2003 CHEF DE SERVICE 0999903020
239 OTOKATOKA TCHEK SCES  ECONOMIE 1989 CHEF DE DPT
240 PATHY  LENDO JOSEPH DROIT 1994 AVOCAT 0898257072

0810516206

241 PENGELE DAMUSA SSPA 2003 SAFA 0811931861
242 Pr  BOFOYA BEAUJOLAIS ECONOMIE 1989  Pr  d’Université 0813330671

0999988718

243 Pr  BONGO-PASI  M.S. WILLY LETTRES 1974 Pr  UNIKIN 0999962341
244 Pr  Dr KALALA LUNGANZA  MEDECINE 1969 Pr  UNIKIN 0999931982
245 Pr  ILINGA LOPAKA SCIENCES 1973 Pr  UNIKIN 0815096584
246 Pr  KABELE NGIEFU SCIENCES 1968 Pr  UNIKIN 0815044034
247 Pr  KANGA  K. V.JEAN PSYCHOLOGIE 1963 Pr  d’Université 0999937670
248 Pr  KIKA MAVUNDA  MICH ECONOMIE 1971 Pr  UNIKIN 0813644243
249 Pr  KONDANI  KOWIANDE PHILO & LETTRES 1970 Pr  UNIKIN 0815999007
250 Pr  LEMA VA LEMA ANTOINE PHILO & LETTRES 1972 Pr  UNIKIN 0998166297
251 Pr  LUFUNGULA  PROSPER SCIENCES 1976 Pr  UNIKIN 0812440444
252 Pr  MBUNGU TSUMBU SCIENCES 1978 Pr  UNIKIN 0998174552
253 Pr  MPEYE  NYANGO POLYTECHNIQUE Pr  UNIKIN 099.991.54.75
254 Pr  MPIANA KENABABO SCIENCES Pr UNIKIN 0997695006
255 Pr  MPOY KAMULAYI  L.T DROIT 1974 Pr UNIKIN
256 Pr  MUSENGA  JOSEPH SC.ECONOMIQUES 1966 Pr  UNIKIN 0819934402
257 Pr  NDELO di PANZU PHARMACIE 1975 Pr  UNIKIN 0810265700
258 Pr  NDUNDU  KIVWILA  PHILO & LETTRES 1968 Pr  INA 0815091851
259 Pr  NGUB’USIM  RICHARD PSYCHOL & SC. ED. 1971 Pr  UNIKIN 0815039757
260 Pr NKONDI  MBAKI POLYCARPE POLYTECHNIQUE 1981 Pr  UNIKIN 0813330664
261 Pr  NSONSA VINDA PHILO&LETTRES 1966 Pr  UNIKIN 0998208474
262 Pr  OKANA NSIAM JUSTIN ECONOMIE 1974 Pr  UNIKIN 0997200081
263 Pr  PANGA DJANGA PHILO & LETTRES 1979 Pr  UNIKIN 099.8457351
264 Pr KALENDA  DIBUNGI PHARMACIE 1975 Pr  UNIKIN 0816900320
265 Pr MUMBANZA JEROME LETTRES 1971 Pr  UNIKIN 0815009766
266 Pr MUNGIMUR   OPALIAN PHILO  & LETTRES 1971 Pr  d’Université 099951563
267 Pr MWENE BATENDE Gaston S.S.A.P 1970 Pr  d’Université 0998136024
268  SAIBA  LWANZO INDEPENDANTE 0998319764.
269 SENGEYI  N.A. DIEUDONNE MEDECINE 1982 UNIKIN 0815099486
270 SIMBI DAMIEN ECONOMIE 1981 Administ. / FPI 0998262318
271 SHIDI GUSOLOLA DROIT 2002 INDEPENDANT 0819937825
272 SOBILA  GABRIEL    Hors Université JOURNALISTE 0812838322
273 Sr BWANGA DA SILVA Anto THEOLOGIE 1971 RESP. COUVENT 0998348675
274 Sr  WANDO  M. LOUISE PSYCHOLOGIE 1977 ENCADREUSE  SPIR 0814120543
275  SUMBU  OHEMBA DROIT INDEPENDANTE 0999953708
276 TAMBA MALANDA LETTRES 2006 0810825219
277 TAÏLA SENZAIE FAC SCIENCES 2006 ANALYSTE 0810547193
278 TASILE  TALIZO DROIT 1981 AVOCAT 0815003119
279 TEPUPALEKA BASELEBA SSPA(RI) 2011 Chef de B 0997708016
280 TSHIABWA  KAMBUMBA SSPA 2006 INDEPENDANT 0999113475
281 TSHIAMY VELA  G.D. DROIT 2008 AVOCAT 0898677306

0813632597

282 TSHIBANDA NGANDU 2006 CEPI 0998193936
283 TSHIBANDA  CHRISTIAN DROIT 2008 INDEPENDANT 081320383–
284 TSHIBANDA NDUBA Richard DROIIT 2004 INDEPENDANT 0815162871

0850076145

285 TSHINTSHOMPO   FRANC SC  AGRONOM. 1970 INDEPENDANT 0998463788
286 TSONGO LAMBERT ECONOMIE 1973 GECAMINES 0998305305
287 TUZOLANA CALLIXTE DROIT 1999 0815033261
288 WABENGA  MBALE DROIT 1999 AVOCAT 0990030048
289 YANGILWA THOMAS 2004 CEPI 0903291837
290 YAONE  JOSEPH ECONOMIE 1966 INDEPENDANT 0818144064
291 YOMBO  BANGO SC.ECONOMIQUES 1973 INDEPENDANT 0811921705
292 ZAZI CHARLES POLYTECHNIQUE 1973 INDEPENDANT 0813562756
293 ZIAKWAU BUNA SC.AGRONOM. 1979 INDEPENDANT 0854708879
294 ZIAKWAU KILUNDU LETTRES & SC HUM 2009 BIBLIOTHE-UNIKIN 0896699464
295 ZIKEMBO N’GBANZO SCIENCES 2012 Analyste 0810129025
296 ZONGOLI  EMMANUEL SSPA 2012 EXPERT 0840520670
297 ZONGWE KALOBA SC.AGRONOM. 1976 INDEPENDANT 0998141693

ASSOCIATION DES ANCIENS ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE CATHOLIQUE LOVANIUM, DE L’UNIVERSITE NATIONALE DU ZAIRE CAMPUS DE KINSHASA, DE L’UNIVERSITE DE KINSHASA ET DES AMIS DU MONT-AMBA, EN ABREGE « A.L.M.A. »

Association Sans But Lucratif

Siège Social : KINSHASA, 16 Avenue BASOKO

ZONE DE GOMBE

NOTE EXPLICATIVE

L’idée de créer une Association des Anciens Etudiants de l’Université LOVANIUM, date de la 1ère décennie qui suivit l’accession de notre pays à la souveraineté Nationale. A cette époque, quelques noyaux d’anciens se regroupaient en mutuelles ou par promotions.

Pour diverses raisons principalement politique, ces tâtonnements tombèrent en léthargie.

En 1990, à la faveur de la démocratisation politique de notre pays, l’œuvre prit corps, grâce à la ténacité et au dévouement d’un noyau d’initiateur décidé à réussir. Ces derniers rédigèrent une première mouture de statuts qui furent examiner et remaniés à mainte reprises.

La 14 Septembre 1991 naquit l’acte constitutif des statuts consacrant l’existence de l’Association des Anciens Etudiants de l’Université LOVANIUM, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de KINSHASA et de l’Université de KINSHASA. Ces statuts furent modifiés par l’Assemblé Générale Extraordinaire du 16 Avril 1994. Ils considèrent comme membre celui qui a étudié au moins une année à cette Université et qui postule son adhésion à l’Association.

Il est évident que les statuts de l’A.L.M.A., précieux instrument à la disposition des membres, ne sont nullement, comme toute réalisation humaine, parfaits ni statiques : ils sont sujets à des modifications pour plus de praticabilité et d’applicabilité. Le règlement intérieur les complète et, chaque membre peut et doit y concourir, pour la réalisation de nos objectifs communs.

Le Conseil d’Administration.

ACTE CONSTITUTIF

ENTRE LES SOUSSIGNES

Dont les noms figurent sur la liste en Annexe.

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT :

PREAMBULE

Nous, Anciens Etudiants de l’Université Catholique LOVANIUM, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de KINSHASA et de l’Université de Kinshasa et Amis du Mont-Amba ;

Conscient des liens existant entre nous grâce à notre patrimoine intellectuel, scientifique, culturel, religieux et moral ;

Convaincus que c’est par notre seule volonté commune que nous sauvegardons ce précieux acquis ;

Mûs, d’une part, par notre détermination de nous sentir toujours unis afin de créer et de perpétuer un cadre de soutien mutuel, et d’autre part, par notre foi dans la contribution d’une éducation supérieure et d’une recherche scientifique de haut niveau à la marche des peuples et de humanité toute entière vers leur épanouissement ;

Décidons de créer ces jours, conformément à la législation en vigueur en République du Zaïre, une Association Sans But Lucratif dont les statuts suivent :

STATUTS

TITRE I : DENOMINATION – SIEGE – DUREE – RAYON D’ACTION

ARCTILE 1 :

Il est constitué entre les soussignés, dans le cadre du décret-loi du 18 Septembre 1965, une Association Sans But Lucratif dénommée Association des ’’Anciens Etudiants de l’Université Louvanium, de l’Université Nationale du Zaïre Campus de KINSHASA et de l’Université de KINSHASA et des Amis du Mont-Amba’’, en abrégé « A.L.M.A. », a.s.b.l.

ARTICLE 2 :

L’Association a son siège sociale à KINSHASA, numéro 16, Avenue Basoko, Zone de Gombe. Néanmoins, sur proposition du Conseil d’Administration, une Assemblé Générale Extraordinaire peut transférer l’adresse à un autre endroit. Des sections peuvent être créées à l’intérieur de la République et à l’étranger.

ARTICLE 3 :

L’Association a pour objet :

  1. Promouvoir l’épanouissement scientifique, social et moral de ses Membres en vue d’une meilleure contribution à l’effort du développement national.
  2. Promouvoir l’esprit de solidarité et d’entraide entre les membres.
  3. Contribuer à la réhabilitation et à la promotion des valeurs, des traditions, des principes et des pratiques Universitaires hérité par l’Université LOVANIUM.
  4. Apporter son concours au maintien et au développement d’un enseignement et d’une recherche scientifique de qualité sur le site du Mont-Amba.
  5. Contribuer à la recherche de solutions appropriées aux problèmes du développement et du devenir du pays.

ARTICLE 4 :

L’Association est constituée pour une durée indéterminée, prenant cours le jour de la signature de ses statuts.

ARTICLE 5 :

L’Association exerce ses activités sur toute l’étendue de la République du Zaïre ainsi qu’à l’étranger.

TITRE II : MEMBRES – ENTREE – SORTIE

ARTICLE 6 :

L’Association est composée de : membres ordinaires, membres sympathisant et Membres d’honneur.

La qualité de Membre s’acquiert par l’adhésion individuelle volontaire.

Les modalités sont fixées par le règlement intérieur.

ARTICLE 7 :

Peut devenir :

  • Membre ordinaire, celui qui a étudié à l’Université LOVANIUM, l’Université Nationale du Zaïre Campus de KINSHASA et à l’Université de KINSHASA ; toute personne qui y a professé ou professe, y a travaillé ou travaille.
  • Membre sympathisant, toute personne physique ou morale, Zaïrois ou étrangère, intéressé à l’objet social de l’Association.
  • Membre d’honneur, toute personne physique ou morale, Zaïrois ou étrangère, à qui l’Association confère ce titre pour des services scientifiques ou matériels exceptionnels rendus, soit à elle, soit à l’Université. Cette qualité est attribuée par l’Assemblé Générale.

ARTICLE 8 :

Le Membre s’engage à accepter toutes les obligations résultant des statuts et règlements de l’Association.

ARTICLE 9 :

La suspension d’un membre est prononcée par le Conseil d’Administration.

ARTICLE 10 :

La qualité de Membre se perd par :

  • Le décès constaté par le Conseil d’Administration.
  • La démission volontaire motivée, adressée au Conseil d’Administration qui statue dans sa première réunion ordinaire et notifie dans la huitaine.
  • La radiation pour l’un des motifs graves détermine par les règlements de l’Association, prononcée sur rapport du Conseil d’Administration, par l’Assemblée Générale siégeant aux deux tiers de ses Membres et délibérant à la majorité absolue des votants.

TITRE III : ORGANES – ADMINISTRATION – REPRESENTATION

ARTICLE 11 :

Les organes de l’Association sont :

L’Assemblée Générale Nationale, le Conseil d’Administration, le Comité Directeur National, les Assemblées Régionales, les Comités Régionaux.

ARTICLE 12 :

L’Assemblée Générale Nationale fixe les orientations de l’Association, statue souverainement toutes les questions la concernant et, exclusivement sur les suivantes :

1° Modification des statuts et dissolution de l’Association ;

2° Election et révocation des membres du Conseil d’Administration et Commissaires aux Comptes ;

3° Approbation des Budgets et comptes.

ARTICLE 13 :

L’Assemblée Générale Nationale se compose de tous les membres ordinaires. Les autres Membres de l’Association peuvent y prendre part droit de vote.

Chaque Membre a une voix ; il peut se faire représenter par un autre moyennant une procuration spéciale écrite. Aucun mandataire ne peut détenir plus de deux procurations.

Seuls participent au vote les Membres en règle de cotisation et non frappés par une sanction quelconque

ARTICLE 14 :

L’Assemblée Générale Nationale se réunit session ordinaire une fois par an.

Des Assemblées Générales Extraordinaires peuvent être convoquées en cas de nécessité sur demande du Conseil d’Administration ou sur demande motivée des deux tiers de ses Membres.

Son ordre du jour est proposé par le Conseil d’Administration. Il comporte, entre autre point, obligatoirement l’examen des comptes annuels à déposer au mois de Janvier comme le prescrit l’article 16 du décret-loi.

Toute Assemblée Générale se tient au siège social de l’Association.

Le Conseil d’Administration peut, en cas de force majeur, fixer un autre lieu

ARTICLE 15 :

L’Assemblée Générale Nationale siège valablement à la moitié des membres ordinaires. Dans le cas où le quorum n’est pas atteint, il convoqué dans la huitaine une autre réunion. Celle-ci siège valablement avec les membres présents.

Les décisions de l’Assemblée Générale Nationale sont prises à la majorité simple des votants, sous réserve du respect de la loi et des statuts en certaines matières.

ARTICLE 16 :

L’Assemblée Générale Nationale délibère sur toutes les activités de l’Association, prend les décisions applicables à tous les membres, approuve le bilan et le programme d’action du Conseil d’Administration et du Comité Directeur National.

ARTICLE 17 :

L’Association est administrée par un Conseil d’Administration émanant de son Assemblée Générale Nationale. Il est composé d’au moins neuf membres : un Président, deux Vice-Président, un Secrétaire Général et cinq autres Administrateurs.

ARTICLE 18 :

Le Conseil d’Administration est élu à la majorité simple des membres présents à l’Assemblée Générale Nationale parmi les personnes physiques, membres ordinaires jouissant de la plus haute considération morale et intellectuelle, sous réserve de l’article vingt-unième des présents statuts.

ARTICLE 19 :

Nul ne peut assumer plus d’une fonction au sein du Conseil d’Administration.

ARTICLE 20 :

Le Président et les Vice-Président sont élus à la majorité des deux tiers. Un deuxième tour est organisé pour départager, à la majorité absolue, les deux candidats en tête.

 ARTICLE 21 :

S’il n’y a qu’un candidat à un poste, l’élection peut être acquise par acclamation.

 ARTICLE 22 :

Le Conseil d’Administration donne des directives au Comité Directeur National en référence aux grandes orientations dictées par l’Assemblée Générale Nationale. Il se réunit trois fois par an sur convocation de son Président en session ordinaire et, en session extraordinaire toutes les fois que l’intérêt supérieur de l’Association l’exige. Il ne peut délibérer valablement que si le Président ou l’un des Vice-Présidents sont présents.

ARTICLE 23 :

Le Conseil d’Administration est l’organe d’impulsion et de décision de l’Association. Ses décisions sont prises à la majorité simple d’au moins cinq membres présents et votants.

ARTICLE 24 :

Le Président du Conseil d’Administration est chargé d’exécuter les décisions de l’Assemblée Générale Nationale. Il a les pouvoirs d’administration et de gestion les plus étendus ; il représente l’Association en justice et vis-à-vis des tiers ; il est responsable de la bonne marche de l’Association ; il convoque et préside les réunions du Conseil d’Administration, signe avec le Secrétaire Général toute décision engageant l’Association et avec le Trésorier les pièces et autres documents financiers.

ARTICLE 25 :

Les Vice-Présidents assistent le Président. Ils le remplacent par ordre, et suivant la hiérarchie, en cas d’absence ou d’empêchement.

Le règlement intérieur détermine les attributions spécifiques de chacun d’entre eux.

ARTICLE 26 :

Le Secrétaire Général prépare l’ordre du jour des réunions du Conseil d’Administration qu’il soumet au Président ; il organise et administre les archives, rédige les comptes rendus des réunions.

ARTICLE 27 :

Si le Président et les Vice-Présidents démissionnent tous, l’Assemblée Générale Nationale pourvoit, par élection, à leur remplacement pour achever leur mandat.

ARTICLE 28 :

Le Président, les deux Vice-Présidents et le Secrétaire Général constituent le Bureau du Conseil d’Administration.

ARTICLE 29 :

En cas d’urgence, le Bureau statue sur des matières qui sont de la compétence du Conseil d’Administration, à charge de l’en informer à sa prochaine réunion.

ARTICLE 30 :

Le Comité Directeur National est l’organe chargé de l’exécution et du suivi des décisions du Conseil d’Administration dans le cadre de la politique générale fixée par l’Assemblée Générale Nationale.

Il est chargé de la gestion courante et de la coordination des activités de l’Association.

ARTICLE 31 :

Le Comité Directeur National est composé d’un Directeur Général qui le dirige, d’un Directeur Général Adjoint, d’un Secrétaire chargé de l’Administration, d’un Secrétaire Adjoint chargé des Relations avec les Comités Régionaux et d’un Trésorier.

ARTICLE 32 :

Le Directeur Général est chargé de veiller à l’exécution correcte des attributions du Comité Directeur National.

Il est assisté par un Directeur Adjoint qui le remplace en cas d’absence ou d’empêchement.

ARTICLE 33 :

Le Secrétaire chargé de l’Administration prépare l’ordre du jour des réunions du Comité Directeur National qu’il soumet au Directeur Général ; il organise et administre les archives, rédige les comptes rendus des réunions. Le Secrétaire Adjoint s’occupe des relations avec les Comités Régionaux. Il remplace le Secrétaire en cas d’absence ou d’empêchement.

ARTICLE 34 :

Le Trésorier perçoit les cotisations, gère les finances, établit le bilan annuel, signe avec le Président les pièces et autres documents financiers.

ARTICLE 35 :

Le Directeur Général, le Directeur Général Adjoint, le Secrétaire, le Secrétaire Adjoint et le Trésorier sont nommés par le Conseil d’Administration pour une durée de trois ans renouvelables. Ils peuvent être suspendus, révoqués ou démis de leurs fonctions pour faute lourde par le Conseil d’Administration statuant à la majorité des deux tiers des membres.

Les éléments constitutifs de faute lourde sont explicités dans le règlement intérieur.

ARTICLE 36 :

Les autres modalités d’organisation et de fonctionnement du Comité Directeur National sont précisées dans le règlement intérieur.

ARTICLE 37 :

Les organes de l’Association en Région sont : l’Assemblée Régionale et le Comité Régional.

ARTICLE 38 : L’Assemblée Régionale est constituée des membres habitant la région. Elle élit et contrôle le Comité Régional. Ses autres prérogatives et son fonctionnement sont, mutatis mutandi celles prévues aux articles douzième à seizième des présents statuts relatifs à l’Assemblée Générale Nationale

ARTICLE 39 :

Le Comité Régional est chargé de réaliser les objectifs de l’Association en région. Sa composition, ses attributions, son élection et son fonctionnement sont mutatis mutandi, ceux indiqués aux articles trente-unième à trente septième des présents statuts.

ARTICLE 40 :

Les membres en région peuvent être regroupés par promotion, diplôme, profession et lieu de travail.

TITRE IV. RESSOURCES EXERCICE FINANCIER

ARTICLE 41 :

Les ressources de l’Association sont constituées par les cotisations et contributions de ses membres, les dons et legs des personnes physiques et morales, les contributions volontaires des pouvoirs publics et les recettes diverses.

Il est tenu une comptabilité annuelle consolidée faisant apparaître un compte d’exploitation, le résultat de l’exercice et un bilan.

Chaque Comité Régional doit tenir une comptabilité d’ensemble de l’Association.

ARTICLE 42 :

Les acquisitions et aliénations d’immeuble doivent être déclarées ainsi que leur prix, par écrit au Ministère de la Justice dans le délai de trois mois.

Les dons et legs ne seront reçus qu’après Arrêté d’autorisation du même Ministère.

ARTICLE 43 :

L’exercice financier commence le premier janvier et se clôture les trente-un décembres de chaque année.

Toutefois, le premier exercice débute à la date de la signature des présents statuts.

ARTICLE 44 :

Les comptes de l’Association sont vérifiés régulièrement par deux Commissaires aux Comptes élus par l’Assemblée Générale Nationale. Ils font rapport de leur mission lors de la présentation annuelle du rapport général de l’Association.

Celle-ci convoquée à cet effet, doit comprendre au moins la moitié des membres ordinaires en règle de cotisation. Si le quorum n’est pas atteint, une Assemblée Générale Extraordinaire est convoquée à quinze jours au moins d’intervalle.

A cette occasion, elle délibère valablement quel que soit le nombre des membres présents ou représentés. Cette disposition s’applique mutatis mutandis aux assemblées régionales.

TITRE V. MODIFICATION DES STATUTS-DISSOLUTION-DIVERS

ARTICLE 45 :

La majorité requise pour modifier les statuts est de la moitié plus un des membres ordinaires. La modification ne devient effective qu’après Arrêté du Ministère de la Justice.

ARTICLE 46 :

En cas dissolution volontaire ou statutaire prononcée en justice ou par toute autre voie, l’Assemblée Générale Nationale désigne une ou plusieurs commissions chargées de la liquidation des biens de l’Assemblée.

Elle en attribue l’actif net à l’Université de KINSHASA dans le respect des dispositions des articles 20 et suivants du décret-loi du 18 septembre 1965.

La majorité requise pour dissoudre l’Association est de deux tiers des membres ordinaires.

ARTICLE 47 :

Les membres s’engagent à privilégier la voie de conciliation pour régler tout conflit qui les opposerait entre eux ou à l’Association.

Si ce procédé échoue, seuls les tribunaux du siège de l’Association sont compétents pour en connaître.

ARTICLE 48 :

L’Association déclare s’en référer à la législation en vigueur pour ce qui n’est pas prévu dans les présents statuts.

TITRE VI. DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES

ARTICLE 49 :

En attendant la mise en place de tous les organes de l’Association :

  1. Les candidats membres du Conseil d’Administration doivent résider dans la région où se trouve le siège de l’Association et être en règle de cotisation.
  2. Les attributions du Comité Directeur National sont exercées par le Bureau du Conseil d’Administration auquel est adjoint le Trésorier.
  3. Le Conseil d’Administration nomme en régions des Chargés de mission devant y implanter l’Association.
  4. Les attributions et compétences des Assemblées régionales et du Comité Régional de KINSHASA sont exercées respectivement par l’Assemblée Générale Nationale et le Conseil d’Administration.
  5. Exceptionnellement et dans le souci d’animer efficacement l’Association dans ses débuts, l’Assemblée Générale Nationale se réunira en session ordinaire une fois par trimestre durant les trois premières années de sa création.

ARTICLE 50 :

Les présents statuts ont été adoptés lors de l’Assemblée Générale Constitutive tenue au CEPETEDE à Kinshasa le quatorze septembre 1991 et modifiés par l’Assemblée Générale Extraordinaire du seize avril 1994.

LISTE DE MEMBRES SIGNATAIRES

  • LEBUGHE PIERRE
  • MPASE NSELENGE MPETI
  • TAKIZAL LUYAN Muis MBINGIN
  • GAMBEMBO FUMU WA UTADI
  • BAYONA BA MEYA
  • BAZA LUEMBA
  • NDONGALA TADI LEWA
  • RAMAZANI MWENE MALUNGU
  • NGOY MAKOBO JACQUES
  • LENOIR PIERRE
  • DERCUAUX FERDINARD
  • KABEMBA JOSEPH
  • KAZADI KALANDA WA DILE
  • KABIKA KALANDA
  • MALU WA KALENGA
  • MABI KAKESE
  • DIOMI MAWESA