Les facultés de médecine de l’UNIKIN et de l’Université de Liège engagées pour un travail de synergie en matière de santé

Les facultés de médecine de l’UNIKIN et de l’Université de Liège engagées pour un travail de synergie en matière de santé

Les facultés de médecine de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et de l’Université de Liège/Belgique se sont engagées à travailler en synergie pour relever les défis en matière de santé en Afrique centrale.

Cet engagement a été exprimé samedi dans la salle des spectacles au Palais du peuple, lors de la clôture d’un Colloque international organisé par les deux facultés, sous le thème principal « le rôle des universités face aux défis de santé en Afrique centrale ».

Les deux universités ont pris des résolutions sur les grandes questions prioritaires de santé publique, notamment la malnutrition, les maladies des voies respiratoires, les maladies transmissibles, les épidémies émergentes et ré-émergentes, les pathologies non transmissibles comme le cancer et le diabète, les maladies liées au vieillissement de la population ainsi que la gestion des catastrophes et aléas naturels.

Outre les conférences animées par les professeurs deux universités, quatre tables rondes ont été organisées au cours de ce colloque, axées sur « la qualité de la formation des médecins et le rôle de la pédagogie », « la falsification des médicaments et résistance aux antimicrobiens », « la médecine traditionnelle, la médecine conventionnelle et drépanocytose » et « les besoins de collaborations internationales et intersectorielles face aux grands enjeux de santé en Afrique centrale ».

Les participants ont salué les conclusions et les perspectives de ces assises dont l’objectif général était de renforcer les compétences dans le domaine de santé publique, prioritaire pour la région d’Afrique centrale ainsi que le partenariat entre l’Université de Liège et l’UNIKIN.

acp

Laisser un commentaire